Potimarron pas complètement houmous

Une recette réalisée avec des restes – je ne jette jamais rien, je ne supporte pas le gaspillage – et ce n’est pas une mode, c’est une conviction. Et puis, jouer avec la nourriture, c’est tellement amusant ! (Ne le dites surtout pas aux enfants…) Tristounet, un peu fadouille, ce potimarron ne m’enthousiasmait guère – pourquoi pensez-vous qu’il m’en restait ? La purée de sésame lui a donné du corps et du goût.
A servir à l’apéro sur des tartines de pain grillées, ou des tranches de pommes de terre vapeur ; ou bien comme un « dip » pour y plonger des crudités.

Potimarron.jpg

(Pour 4 à 6 personnes. Préparation : 10 min.).

• Un reste de potimarron cuit au four : 300 à 400 g  (*)

• 2 belles cuillerées à soupe de purée de sésame souple (**)

• 3 à 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive, fruité vert

• 2 cuillerées à soupe de jus de citron

• 1 petite gousse d’ail

• 1 noisette de gingembre

• piment en flocons, fleur de sel, poivre du moulin

1. Pelez la gousse d’ail et le gingembre et hachez-les grossièrement au couteau.

2. Mettez le potimarron dans le bol d’un robot avec la moitié de l’huile, le jus de citron, la purée de sésame, l’ail et le gingembre, sel, poivre et piment. Mixez jusqu’à obtention d’une très fine purée.

3. Servez cette purée nappée du reste d’huile, parsemée de brins de coriandre et de quelques tours de moulin à poivre, de fleur de sel et de piment.

 __________

(*) Pour la cuisson au four, le potimarron est coupé en tranches d’environ 2 à 3 cm avec leur peau, étalées sur la plaque tapissée de papier sulfurisé légèrement enduit d’huile d’olive. Quelques tours de moulin à poivre, de la fleur de sel et une cuisson de 30 à 40 min., en retournant les tranches à mi-cuisson.

(**) Soit du tahin du Moyen-Orient, soit de la purée de sésame japonaise. Dans les deux cas, choisissez-la assez souple, afin qu’elle se mélange facilement au potimarron, sinon ajoutez quelques cuillerées d’eau.