Morgenster, une huile d’olive d’Afrique du Sud

Emmanuelle Dechelette, fondatrice du concept Olio Nuovo Day, m’a offert récemment un flacon d’huile d’olive nouvelle d’Afrique du Sud,  issue d’oliviers qui poussent à une demi-heure du Cap, dans la propriété Morgenster : lisez sur leur site (dans About>The History) l’histoire de la maison et des premiers oliviers arrivés d’Italie en 1992, qui ont depuis essaimé dans tout le pays. Cette huile est  étonnante : très puissante, ardente mais pas au point de vous laisser la gorge irritée, assez amère, et très légèrement onctueuse.

HuileSA

Que faire avec une telle huile ? Excellente sur une tranche de pain grillée assaisonnée de quelques cristaux de fleur de sel, sur une douce tomate d’été, sur un filet de poisson vapeur, un carpaccio de thon, des fraises poivrées au basilic… C’est l’évidence. Mais j’ai eu envie d’essayer autre chose, de la chauffer pour voir ce qu’elle pouvait apporter. Elle reste parfaite, et je l’ai utilisée à la fois tiède et froide : tiède pour apporter aux tomates la volupté de fruits à peine cueillis ; froide, pour lui conserver toutes ses saveurs.

Tomates cerise à l’huile nouvelle, comme un jour d’été

(Pour 2 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 10 min.)

Image-1

• 12 tomates cerise (ou plus)

• 1 cuillerée à soupe de pignons

• 1 gousse d’ail nouveau

• 2 à 3 brins de basilic

• 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive nouvelle Morgenster

• fleur de sel

1. Pelez la gousse d’ail, coupez-la en lamelles et mettez-la dans une petite poêle avec les pignons et 1 cuillerée à soupe d’huile. Posez la poêle sur feu très doux – l’huile doit juste chauffer – et laissez infuser ainsi, le temps de préparer la suite de la recette.

2. Rincez les tomates, épongez-les et coupez-les en deux par le milieu et pas verticalement : c’est plus joli et les graines ne se détachent pas en donnant un jus trop abondant.

3. Rincez les feuilles de basilic et épongez-les.

4. Répartissez les tomates dans deux assiettes et ajoutez le basilic.

5. Éliminez l’ail de la poêle – ou pas, si vous aimez le manger – et versez l’huile au léger parfum d’ail et les pignons sur les tomates. Arrosez du reste d’huile – celle qui n’a pas chauffé – et parsemez de quelques pincées de fleur de sel. Servez aussitôt, avec de la baguette fraîche pour saucer !