L’aster maritime, toute la mer dans une petite feuille

Cette petite feuille épaisse et plate, c’est l’aster maritime, une plante qui pousse au bord de la mer, dans les prés salés de certains estuaires. On l’appelle aussi « oreille de cochon » (pourquoi donc ?) ou « épinard de mer ». Elle est fraîche, craquante, acidulée, et surtout aussi iodée qu’une huître. J’en avais acheté, avec des coques, chez Poiscaille, lors de la manifestation De la cagette à l’assiette.

aster-maritime-ok

Coques et asters

(Pour 2 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 5 min.)

coques-et-aster-ok

• 500 g de coques

• 1 poignée d’asters maritimes (75 g environ)

• 1 petite gousse d’ail

• 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive

• Quelques gouttes d’huile d’olive à la mandarine

• Poivre

1. Rincez les asters, épongez-les et coupez les feuilles en deux ou trois morceaux selon leur taille. Rincez les coques et égouttez-les.

2. Pelez la gousse d’ail et hachez-la finement. Faites-la à peine blondir à l’huile d’olive, dans une sauteuse. Ajoutez les feuilles et mélangez 1 min environ, juste le temps qu’elles « fanent ». Réservez-les dans une assiette.

3. Plongez les coques dans la sauteuse, sur feu vif, et dès qu’elles s’ouvrent, retirez la sauteuse du feu. Ajoutez les asters, mélangez et répartissez dans 2 bols. Poivrez légèrement et arrosez de quelques gouttes d’huile de mandarine – pour la fraîcheur de l’agrume.

4. Servez aussitôt, avec du pain grillé, parfait pour le jus au fond des bols…

Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger la recette seule, au format PDF, en cliquant sur l’image ci-dessous

aster-maritimevignette