Un restaurant très bien élevé

En cette époque où l’on ne parle « que » cuisine végétarienne ou vegan, ouvrir un restaurant où la vedette est la viande, il faut l’oser. De la viande, mais pas n’importe laquelle, excusez-moi. Celle dégustée ici est bien élevée, s’il vous plaît. D’où le nom du lieu, fort bien choisi à mon goût, merci : Bien élevé.

La carte et les plats du jour

 

52 couverts, de belles tables de bois, un décor moderne et lumineux pour une cuisine simple et fraîche, réalisée par le jeune chef Thibault Eurin, avec des produits choisis chez des éleveurs et des agriculteurs français. Circuits courts, qualité, traçabilité, agriculture durable : tout ce qui nous importe aujourd’hui. Et, petit plus, le restaurant est équipé d’une chambre de maturation, ce qui donne au black angus que j’ai dégusté une saveur et un moelleux exceptionnels.

Que demander de plus ? Ah oui, les prix : pour les menus du midi, 14 euros le plat du jour ; 19 euros (entrée et plat, ou plat et dessert) ; 36 euros (entrée, plat, dessert). Et 32 euros le menu burger (entrée, burger, dessert).

Le déjeuner en images commentées

tataki-de-faux-filet
Tataki de faux-filet de black angus : excellent.

 

Le filet de black angus, les frites, et le jus de viande. A la place du jus, vous pouvez choisir d’autres sauces, mais le jus était excellent.

burger
Le burger de black angus, lard, tome de brebis, béarnaise, crudités, dans son petit pain parfaitement moelleux. A se réconcilier avec le burger (si l’on est fâché) !

Les artisans :

Les volailles : www.licquesvolailles.fr
Le porc : www.porcnoir.fr
Les fromages : www.fromagerie-beaufils.com
Les poissons : tomsaveurs.fr/#home/tom-saveurs

Et le pain vient de chez Jean-Luc Poujauran

Bien élevé
47 rue Richer, 75009 Paris
Tél : 01 45 81 44 35

Invitée.