Takashi Kinoshita, jeune talent Gault&Millau 2017 Bourgogne-Franche-Comté

Je vous avais dit ici que ce chef était un très grand. Le voici récompensé par le Gault&Millau 2017. C’est une belle nouvelle pour lui et le Château de Courban. Allez goûter sa cuisine, elle en vaut vraiment la peine.

le-chef

Voici ce que j’en disais en septembre 2016, après une exquise soirée au Château de Courban où il officie :

« Le chef, Takashi Kinoshita, est japonais. Tout jeune, ce Tokyoïte de naissance savait déjà qu’il serait cuisinier, au grand dam de sa famille. Après l’école hôtelière, Takashi travaille dans un restaurant français de Tokyo, puis arrive dans notre pays pour y faire ses classes chez Jean-Claude Billoux : « C’est la découverte totale ! Tellement différent de ce que je n’avais vu que dans les livres : le pâté en croûte, les fruits, la concentration des goûts si particulière à la cuisine française pour nous qui travaillons la subtilité du dashi (LE bouillon japonais). Je suis ensuite parti en Belgique où j’ai découvert le goût fumé, aussi bien pour la charcuterie que pour la volaille et le poisson. Enfin, j’ai travaillé à Vaison-la-Romaine, chez le regretté Robert Bardot : nous nous comprenions très bien, il était lillois et je connaissais la cuisine du Nord. Je suis à Courban depuis un peu plus d’un an. J’aime travailler les produits de la région, comme la viande, qui vient d’un boucher de Troyes, et nous allons agrandir le potager. Le pain est fait ici, avec de la farine qui vient de Chatillon-sur-Seine ; quant aux poissons, ils arrivent de Bretagne ». A la question : Quel chef admirez-vous ? Takashi Kinoshita répond : « Gagnaire, Robuchon et Piège ». Allez vite goûter sa cuisine, c’est vraiment celle d’un “très grand ” !»

L’article complet est ici.