Shanghai, c’est chaud !

C’est l’histoire de deux Shanghaïens d’adoption, Kobe et Andrew, un Manchou et un Américain, qui étaient faits pour se rencontrer. En l’occurrence, la main du destin se prénommait Gabriel, un ami commun français qui, les voyant avec fascination, chacun de son côté, dans tous les lieux où ils dînaient, sortir de leurs poches des petits flacons de sauce rouge bien pimentée, décida de les mettre en relation.

img_7967

Dans un premier temps, Kobe et Andrew se sont retrouvés le mercredi après-midi pour goûter, noter et commenter les sauces qu’ils parvenaient à trouver à Shanghai. Rapidement, l’expérience a pris des proportions exigeant de dépasser le simple travail d’amateur ! Les deux compères ont donc décidé de quitter leur travail respectif (consultant en informatique pour Kobe, manager de restaurant pour Andrew) et, avec la complicité d’un troisième associé, Greg (directeur de restaurants), d’ouvrir un magasin, Hot Box, où concrétiser et partager leur passion.

Evidemment, leur magasin est tout rouge, et ils y accueillent tout ce qu’ils parviennent à se procurer dans l’univers mondial des sauces piquantes : ils les achètent, les font ramener par des amis, les importent… Tout ce qu’il est possible de faire, ils le font. Par amour de la sauce piquante. Piquantes, elles le sont d’ailleurs plus ou moins, ces sauces, et dans ma visite guidée (oui, j’ai payé de ma personne) j’en ai même goûté des presque douces, extrêmement parfumées, plus remarquables par l’éventail de leurs riches saveurs que par leur force. Je n’y ai pas laissé la moitié de mes papilles, juré !

Le magasin, les sauces et la sauce Trump : on peut toutes les déguster.

Sauces et petites choses à grignoter.

Chocolat au piment et piment sec.

Vendre, c’est certes excitant, mais qu’est-ce à côté du bonheur de produire, de concocter soi-même ? Les deux comparses ont donc poussé l’amour du piment toujours plus loin : dans l’arrière-boutique, bien au chaud sous des lampes poussent, non pas des plants de cannabis, mais quatre variétés de piment : jalapeño, habanero, ghost pepper et carolina reaper, qu’ils planteront ensuite en pleine terre. Car voilà ce qu’ils adorent plus que tout :  créer leurs propres sauces – avec leurs propres piments, ce sera plus facile.

img_7959
Les piments poussent à la chaleur des lampes.

Avec l’aide d’un chef fourni par leur associé Greg, Kobe et Andrew travaillent sur le goût puis le cuisinier, qui a transformé son appartement shanghaïen en véritable laboratoire, leur fait trois propositions de sauce. Après test, leur préférée est référencée dans le magasin.

img_7974
Trois de leurs créations.

img_7976

La sauce créée par Niu Yun, originaire du Yuanan, artiste et propriétaire du restaurant Slurp!
(243 Wulumuqi Rd, Shanghai, Chine) – 徐汇区乌鲁木齐路243号, 近五原路

img_7982

Parmi les sauces préférées d’Andrew, la cobra chili et la purple hippo,
à base de fleurs de cactus.

Pour faire goûter l’une des sauces les plus puissantes, Kobe met des gants afin de ne pas risquer de se brûler les mains (non, non, cette main n’est pas la mienne !).

Quelques-unes des sauces, des plus piquantes aux plus douces.

img_7987
La sriracha, la sauce préférée de Kobe.

Les caractères chinois de Hot Box
associent les idées de “boîte” et “excellente qualité”. 

Une dernière chose : leurs sauces, ils les mettent dans TOUT ce qu’ils mangent !

Une aventure qui ne manque pas de piquant.

⇒ Jiaozhoulu 273 Nong 4 Hao, au nord de Xinzhalu, Shanghai (Chine)
(胶州路273弄4号近新闸路)