Le marché de Croix-de-vie

Des villes côtières de la Vendée, il en est une où mes vadrouilles estivales me conduisent régulièrement : Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Confessons-le, outre le plaisir de la proximité de l’océan – rare à Paris – et celui de la sardine, l’un des trésors de la pêche locale – activité rarissime dans la capitale –, j’y suis (surtout ?) attirée par le nombre de marchés qui s’y bousculent. Trois à Saint-Gilles, deux à Croix-de-Vie chaque semaine, soit cinq pour l’ensemble de ces deux villages qui, depuis 1967, ont su transformer le pont qui les séparait en lien qui les unit, pour former une même petite ville, installée sur les deux rives de la Vie – ça ne s’invente pas, puisque tel est le nom du cours d’eau qui court en son cœur…

Petite balade en images sur le marché de Croix-de-vie

À Croix-de-Vie, le marché s’installe les mercredi et samedi matin, à Saint-Gilles les mardi, jeudi et dimanche – toujours sur la place de l’église, mais pas la même (l’union des communes étant sans effet sur de telles querelles de chapelle). Quelle que soit son implantation, ce marché est ici toujours riche en poissonniers bien sûr, en agriculteurs locaux – quelques-uns bio –, et compte même une productrice de fromages de chèvre que l’objectif d’un appareil photo effraie autant qu’un cabri découvrant la lecture de La chèvre de M. Seguin… Hélas, le papy qui y vendait jadis un beurre et une crème admirables n’est plus là.

Réjouissons-nous, il nous reste Jean-Marc et ses exquises maras des bois. Mais attention, en matière de fraises, Jean-Marc est une autorité autoritaire. Si ce producteur-vendeur venu d’une localité proche vous dit que la cagette que vous venez d’acheter pour faire de la confiture doit être préparée tout de suite, c’est tout de suite en rentrant, pas dans l’après-midi. Vous sentez la menace, la réprobation potentielle qui sinon s’abattra silencieusement mais irrémédiablement sur vous. Elle est là, elle est palpable. Jean-Marc connaît ses fraises parfaitement et entretient avec elles une relation quasi amoureuse : voyez le soin qu’il apporte à les mettre en barquettes, devant vous, pour s’assurer qu’elles arriveront en bon état chez vous… Cet amour du produit, ce soin dans le moindre geste, je les retrouve presque à chaque pas, comme autant d’occasions de rencontres sur ces marchés de vacances. Petit album photo de ces courses tranquilles de produits frais. Comme le temps.

• Des fruits et des légumes

St_Gilles-Fraises 2

 

.

 

St_Gilles-Légumes 4


Des œufs bio bien élevés

 

• Des poissons et des fruits de mer

St_Gilles-Sardines 1

Photos : Gabriel Gauffre (www.gabrielgauffre.com)