Affaires de goût, l’importance de la mémoire

Camille Labro est journaliste et auteure. Elle travaille pour M le magazine du Monde. Je vous avais déjà parlé de son magnifique livre Fourches et fourchettes. Elle vient de publier Affaires de goût, 80 recettes-mémoire. Un livre où j’ai l’honneur et le bonheur d’être présente, avec ma sœur Michèle Carles.

Livre

Depuis septembre 2012, elle a demandé leur plat mémoire, leur « madeleine », à auteurs culinaires, designers, libraires, épiciers, vignerons, céramistes, sociologues de l’alimentation… Bref, un panel varié dont elle a exclu les chefs qui, « la majorité du temps, captent toute la lumière ». A travers ce plat, c’est toute l’histoire d’un homme ou d’une femme qui va ainsi se dessiner : son rapport à l’enfance, à sa famille, son pays, sa région… Apparaissent alors des plats populaires, traditionnels, qui se transmettent à travers les générations.

Camille Labro, avec la photographe Julie Balagué, a fait de joyeuses rencontres : « Quelquefois le rendez-vous s’est fait dans un café ou sur un banc public, terrine ou cocotte sous le bras. D’autres fois encore, tout s’est passé dans ma cuisine, sur ma gazinière vétuste mais capable de faire frémir le plus tonitruant des ragoûts. Nous avons beaucoup ri, et pleuré un peu, aussi. Car les gens sont au bord des larmes quand ils parlent de leur plat de prédilection. Certains m’ont même dit avoir l’impression de passer sur le divan du psy. Preuve s’il en fallait, que la vraie cuisine n’est pas qu’une affaire d’estomac, mais aussi de cœur et d’esprit ».

En feuilletant ce livre, j’ai eu envie de toutes les réaliser, ces recettes, tant elles mettent l’eau à la bouche : le rôti de foie de veau de Bénédict Beaugé ; la pasta al ragù de Guillaume Long ; le bœuf-carottes de Jacky Durand ; la soupe à tout de Christophe Lavelle ; les boulettes de viande de Pouny de Déborah Dupont-Daguet ; les endives au jambon de Delphine Plisson ; le baba aux épices de Beena Paradin ; le cédrat confit de Bénédicte et Michel Bachès (que j’avais d’ailleurs déjà fait !)… Pour n’en citer que quelques-unes ! Sans oublier LA recette-mémoire de Camille, les rougets à l’ail, qu’en bonne Méditerranéenne je ne peux qu’adorer.

Alessandra Pierini
La pasta saporita d’Alessandra Pierini.
L'ochazuke
L’ochazuke de Chiohiro Masui.
Chicken rice
Le chicken rice de benjamin Darnaud.
Pounti
Le pounti de Julien Fouin.
Poulet au four à pain
Le poulet au four à pain de Jean-Luc Poujouran.
Tarte aux fruits
La tarte aux fruits d’Ariane Grumbach.

Mais s’il est recettes, ce livre est aussi portraits. Les belles photos de Julie Balagué, en noir et blanc pour les humains et en couleur pour les recettes, m’ont permis de mettre un visage sur certains noms que j’admire (non, je ne vous dirai pas lesquels !).

Julia Sammut
Julia Sammut.
Sébastien Demorand
Sébastien Demorand.
Annabelle Schachmes
Annabelle Schachmes.
Eliane Cheung
Eliane Cheung.

Les portraits écrits par la jolie plume de Camille Labro, sont tous émouvants, et l’on entre dans l’intime d’une manière douce, jamais voyeuriste. Après tout, c’est nous, les interviewés, qui avons bien voulu nous confier…

Et moi dans tout ça ?

Soeurs Scotto

Pour parler de moi-nous, les sœurs Scotto – aujourd’hui Michèle et moi –, nous nous sommes retrouvées avec Camille et Julie, dans ma petite cuisine (oui, ma cuisine est toute petite), à parler de notre enfance ensoleillée entre mer et jardin potager, avec une mère cuisinant pour nous six mais aussi pour sa mère et son père tant ma grand-mère détestait cuisiner ; de la disparition de notre sœur aînée Marianne sans qui le trio n’aurait peut-être pas existé ; de notre passion pour nos racines : Italie du Sud, d’où venaient nos arrière-grands-parents et notre grand-mère Luisa qui détestait tant cuisiner ; l’Algérie, où nous sommes nées et dont nous n’oublierons jamais les amitiés, les odeurs et les couleurs ; et la France, notre pays de toujours que nous avons découvert en 1962, comme beaucoup. Alors, notre recette n’est pas vraiment une recette traditionnelle – nous sommes des « créatrices de recettes » –, mais un hommage à ces trois pays qui ont bercé notre enfance.

Fregola_2950

Mais il faudra attendre le printemps pour que vous puissiez la réaliser, puisqu’elle contient asperges et petits pois !

Affaires de goût, 80 recettes-mémoire,  de Camille Labro (textes) et Julie Balagué (photographies)

Rouergue

29,50 euros

Une réflexion sur “Affaires de goût, l’importance de la mémoire

Les commentaires sont fermés.