Le pâté, quelle bonté !

Après nous avoir régalé de poulpe, Anne Etorre récidive avec, cette fois, dix recettes de pâté. Parce que l’on ne plaisante pas avec le pâté en France – synonyme d’apéro, de partage, d’entrée raffinée…–, Anne a demandé dix recettes à dix chefs, et il y en a pour tous les goûts : haddock, cochon, volaille, veau, lièvre… Et même mangue, dans un pâté sucré qui a l’air tout à fait délicieux.

 

Alors, vous je ne sais pas, mais moi je vote pour ce petit livre joyeux et appétissant.

Réaliser un pâté demande :
Un hachoir à viande : indispensable ! L’idéal est d’avoir une machine munie de grilles de différents diamètres, pour des préparations plus ou moins fines.

De la précision : le dosage d’épices ne doit pas être fait au hasard, au risque de se trouver devant un pâté pas assez ou trop salé, poivré ou pimenté. Donc la balance est indispensable.

De la patience : un pâté doit reposer au moins 12 h. Pensez-y.

Yves Camdeborde
L’incontournable recette d’Yves Camdeborde, qu’il tient de son père Jean. Un régal qui demande beaucoup de patience : attendre 5 jours, c’est dur !

 

Yohan Lastre
La recette de Yohan Lastre, la nouvelle star parisienne des pâtés, est d’une simplicité désarmante.
Thierry Breton
Un pâté de Thierry Breton, qui ne demande que quelques heures de repos, irrésistible avec ses pommes de terre confites à l’huile d’olive.

Retrouvez Yves Camdeborde ici, Yohan Lastre ici, et Thierry Breton ici.

Anne Etorre,
Le Pâté, dix façons de le préparer
Les Éditions de l’Épure (8 euros)