Des biscuits napolitains pour occuper les enfants (3)

Et de trois, pour ce petit voyage parmi les gourmandises napolitaines, avec les roccocò, après les mostaccioli et les susamielli. Des biscuits croquants délicieusement parfumés, créés par les religieuses du couvent de la Maddalena, près de Naples, et qui doivent leur nom au mot français “rocaille” (pensez à la fois au baroque et aux formes arrondies des rocailles qui décorent nos jardins).

Traditionnellement, pour les attendrir, on trempe les roccocò dans un verre de vermouth, de marsala ou de spumante. Les miens sont à la fois moelleux et croquants, pour que tous puissent en profiter sans avoir, obligatoirement, à faire trempette !

Roccocò.jpg

Roccocò

(Pour 13 à 15 biscuits. Préparations : 30 min. Cuisson : 30 min.)

• 250 g de farine de blé

• 200 g d’amandes entières nature

• 200 g de sucre blond

• Le zeste râpé d’1 orange et d’1 citron, bio

• 1 dl de jus d’orange frais

• 50 g de fruits confits (*)

• 30 g de votre miel préféré

• 1 cuillerée à soupe d’épices en poudre mélangées : cannelle, girofle, muscade, vanille

Pour servir :

• Sucre glace (facultatif)

1. Torréfiez les amandes dans une poêle sèche sur feu vif en les retournant, puis retirez du feu et laissez-les refroidir avant de les écraser au rouleau, entre deux torchons : elles doivent être hachées grossièrement – vous pouvez bien sûr utiliser un robot.

2. Préchauffez le four à 180° (th. 6). Coupez les fruits confits en tout petits dés et mélangez-les au sucre et à la farine, avec le zeste des agrumes, sur le plan de travail. Faites un puits au centre.

3. Faites tiédir le jus d’orange avec le miel et versez ce mélange au centre du puits. Mélangez le tout, jusqu’à obtention d’une pâte homogène, légèrement collante. Ajoutez un peu d’eau tiède si nécessaire.

4. Coupez la pâte en morceaux de 60 g environ. À l’aide de vos mains légèrement humidifiées, formez un boudin avec chaque morceau de pâte puis formez un anneau. Déposez les anneaux sur la plaque du four tapissée de papier sulfurisé.

5. Glissez au four et laissez cuire 30 min. Retirez du four et laissez les roccocò refroidir sur une grille avant de les poudrer de sucre glace (ou pas) et de les croquer.

(*) Il me restait gingembre et cédrat confit, mais choisissez vos fruits confits préférés ; en Italie on utilise le plus souvent orange et citron.

– Je n’ai intentionnellement pas doré à l’œuf les roccocò : inutile d’ajouter de l’œuf dans une recette qui n’en contient pas. J’ai préféré les poudrer de sucre glace.

Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger cette recette, au format PDF, en cliquant sur l’image ci-dessous