Sonia Ezgulian, le bonheur de Vivre(s)

Je vous ai déjà parlé de Sonia Ezgulian, journaliste devenue cuisinière et aujourd’hui auteure. Il y a quelque temps, avec son mari Emmanuel Auger, photographe, elle a lancé le projet Vivre(s) : soit le livre dont elle avait envie, dont elle a financé la réalisation via le site de crowdfunding KissKissBankBank – il est donc introuvable pour qui n’a pas participé à la cagnotte. J’y ai participé.

SE16

Ce livre, je l’ai reçu il y a quelques jours. Il raconte le bonheur de cuisiner les merveilles du potager de son père, qui l’a hérité de sa mère, maraîchère.

SE14.jpg
Papa et ses légumes.
SE13
Mémé Payloun la maraichère, et Sonia dans ses bras.

Ce potager, nous explique Sonia, est source inépuisable d’inspirations culinaires. Elle nous raconte le travail de la terre, les négociations qu’elle doit engager avec ses parents pour y planter certains légumes qui ne relèvent pas de leur patrimoine comme certaines variétés de tomates ou d’aubergines – « Tout ça pour ça, des aubergines pas plus grosses que mon petit doigt ! ». Il est vrai que Sonia adore les aubergines – d’ailleurs, c’est une jolie aubergine dessinée de sa main qui orne la couverture (oui, Sonia dessine aussi merveilleusement bien !).

Ce livre nous propose quelque 80 recettes fort alléchantes, d’aubergines évidemment, mais aussi de poivrons, d’artichauts, de tomates, d’olives, de sardines, de dorade, de bœuf, de veau… Sans oublier petits pains pour burgers, pizzas, fougasse, petites brioches…

Et comme Sonia est une grande voyageuse, elle nous donne les clefs pour préparer de quoi bien se nourrir pendant les voyages et éviter toute nourriture transformée (mauvaise pour le corps c’est sûr, et l’esprit, c’est selon…) et qui plus est, vendue à des prix faramineux.

Les recettes

Chez Sonia, c’est facile et joyeux, ça sent bon et on a envie de croquer dedans tant les photos d’Emmanuel sont appétissantes.

SE5
Tartelette serpentin, betteraves au tahini.
SE8
Pesto du potager.
SE4
Rigatoni aux citrons grillés.

Petit aperçu pour vous faire saliver :

Le bœuf carottes de Sonia Ezgulian

(Pour 6 personnes. Préparation 20 min. Cuisson : 3 h 15.)

• 600 g de paleron de bœuf

• 500 g de bourguignon de bœuf

• 2 feuilles de laurier

• 2 carottes

• 1 bouquet de carottes primeur de toutes les couleurs

• 1 oignon

• 3 gousses d’ail

• 3 anchois au sel

• 25 cl de vin blanc sec

• 1 cuillerée à soupe de farine

• 1 filet d’huile d’olive

• Sel fin et poivre du moulin

1. Dans une cocotte, faites colorer avec un filet d’huile d’olive les viandes coupées en gros cubes. Ajoutez l’oignon émincé, les gousses d’ail hachées, les anchois rincés, mis en filets et hachés, et les grosses carottes épluchées et taillées en rondelles épaisses.

2. Saupoudrez de farine, mélangez bien, arrosez de vin blanc et mouillez largement à hauteur avec de l’eau. Assaisonnez légèrement de sel (les anchois sont salés, alors ayez la main légère) et de poivre, ajoutez les feuilles de laurier, couvrez la cocotte et enfournez à 160° pendant 3 h.

3. Pelez les carottes primeurs et faites-les cuire à la vapeur 5 à 6 min selon leur taille, conservez-les al dente. Déposez-les sur le mijoté de bœuf et servez sans tarder.

SE15

Et pour en savoir plus sur le travail de Sonia Ezgulian : http://www.soniaezgulian.com