Cuisine de vacances, aubergines et espadon

À Saint-Gilles-Croix-de-Vie, où je passe mes vacances, le marché est pour moi, peut-être plus qu’ailleurs, une halte incontournable, qui soigne partiellement ma frustration habituelle devant les poissons fatigués des étals parisiens. Ici, on trouve du poisson (extrêmement frais), encore du poisson (extrêmement local), toujours du poisson (extrêmement bon), ce qui me réjouit. Hier, à la carte, c’était espadon pêché par les bateaux de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Donc local. Comme les aubergines, elles aussi on ne peut plus locales.

Un peu moins local, mais pas très loin, le gomasio… breton.  Mélange de sésame torréfié et de sel, le gomasio (goma = sésame et sio ou shio = sel) est un assaisonnement japonais. Il se teinte ici de Bretagne avec du sarrasin – quoi de plus breton ? Et le résultat est bluffant, doux, craquant, parfumé. Essayez-le, vous allez l’adorer et avoir envie d’en mettre partout dans votre cuisine. Je l’ai ajouté dans ma recette, qui aurait pu être un peu plus japonisante si j’avais ajouté de la sauce de soja à mes aubergines. Mais non, j’ai dit cuisine de vacances, donc facile, locale, et sans balance ! Bon, pour la matière grasse, pas de local… mais de l’huile d’olive grecque, achetée à la pompe chez les bios (locaux, eux !). Mais j’ai des excuses, j’ai de l’huile d’olive à la place du sang !

Espadon

Aubergine, espadon et oignons craquants

• Aubergine

• Espadon

• Oignons rouges (pas trop gros)

• Gomasio breton

• Sucre roux

• Vinaigre de xérès (ou votre préféré)

• Huile d’olive goût intense

1. Pelez les oignons, coupez-les en huit et faites-les cuire 1 min à feu vif, dans un filet d’huile d’olive. Parsemez de sucre (pas beaucoup : j’avais 4 oignons et j’ai mis 1 cuillerée à café de sucre), versez le vinaigre (pour les 4 oignons, 6 cuillerées à soupe environ) et mélangez 2 à 3 min, à feu vif, le temps que le sucre caramélise légèrement et que le vinaigre s’évapore. Réservez.

2. Coupez l’aubergine en tranches de 2 cm d’épaisseur. Faites-les cuire aller-retour dans une poêle avec un filet d’huile d’olive, puis versez suffisamment d’eau pour qu’elle arrive à mi-hauteur des tranches et laissez cuire 10 à 15 min, en retournant souvent les tranches, jusqu’à ce qu’elles soient très tendres et qu’il n’y ait plus de liquide. Versez un nouveau filet d’huile et laissez-les dorer sur les deux faces. Réservez.

3. Faites dorer les morceaux d’espadon sur les deux faces, toujours dans un filet d’huile d’olive, 1 à 2 min selon leur épaisseur, mais pas plus afin que la chair ne soit pas sèche.

4. Dans une assiette : tranche d’aubergine, morceau d’espadon, oignons craquants et quelques pincées de gomasio breton. Les aubergines vont rendre de leur jus et c’est délicieux. Mangez tiède ou à température ambiante.

Le gomasio de Mademoiselle Breizh

Gomasio

Allez voir le site de l’entreprise, Mademoiselle Breizh où vous pouvez commander leurs produits – il y en a plein et ils font tous très envie. Outre le gomasio, je vous recommande notamment  la pâte à tartiner, un pur délice.

Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger cette recette, au format PDF, en cliquant sur l’image ci-dessous

Espadonvignette

2 réflexions sur “Cuisine de vacances, aubergines et espadon

Les commentaires sont fermés.