Voyage en Italie

L’Italie, c’est ma seconde patrie, mes racines. J’adore ce pays, la beauté des paysages, les merveilles architecturales, l’art, les Italiens et les Italiennes… Et par-dessus tout, la cuisine. Aussi, lorsque François-Régis Gaudry m’a demandé si je voulais participer à son nouvel ouvrage, j’étais aux anges et j’ai dit oui, trois fois oui. Tout de suite. Vous trouverez donc, dans ce bel ouvrage, On va déguster l’Italie, quelques textes et recettes signées par moi.

Italie3

Italie1

Si l’on connaît peu ou pas du tout l’Italie, il y a là de quoi apprendre. Si on la connaît bien, il y a encore mille choses à découvrir. C’est un véritable voyage auquel on est convié, un voyage à travers les régions, les produits et les recettes. Voici quelques pages en images, histoire de vous mettre l’eau à la bouche…

Italie7

Italie5

Italie8

Et l’une des recettes que j’ai réalisées pour l’ouvrage : la sbrisolona. Il s’agit d’un délicieux sablé  de Lombardie, plus précisément de Mantoue, à croquer avec un verre de vino santo, de passito di Pantelleria ou un simple espresso bien serré comme on l’aime en Italie. Ce que j’ai fait pas plus tard que tout à l’heure.

Sbrisolona1

La sbrisolona

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 40 min).

Lire la suite

Le cahier de recettes

Habituellement, je ne chronique que des livres de cuisine. Or, le livre de Jacky Durand est un roman. Oui, un roman, mais la cuisine y tient une place toute particulière, qui me donne envie de le partager ici.

Jacky Durand, pour rappel, c’est un formidable journaliste (si vous ne le connaissez pas, courez le lire dans Libération ou l’écouter sur France Culture). J’aime sa manière de parler cuisine, son regard toujours bienveillant sur les autres, ceux qu’il va nous faire découvrir.

Lire la suite

Du lait, des œufs et du sucre

Éloignez les végétariens et les véganes : cette recette va leur faire peur. Ou les mettre en colère. Un peu de tolérance que diable ! C’est l’une de mes recettes d’enfance préférées, avec le riz au lait et… quelques autres. Les œufs au lait, pas la crème caramel. Je n’ai jamais aimé l’amertume (enfin ici, parce que j’aime beaucoup cette saveur !) ni le trop sucré. En revanche, j’adore le soyeux et l’équilibre des œufs au lait.

Cette recette, d’une simplicité désarmante, je l’ai réalisée en version nature et en version safranée, avec le toujours délicieux safran Bien élevées. Bien entendu, la version nature peut être enrichie de vanille – banal me direz-vous, mais toujours efficace – ; de gingembre frais infusé dans le lait ; de votre épice préférée (muscade, anis…) ; d’une herbe aromatique (allons-y pour le shiso !)… Bref, amusez-vous, je vous le dis toujours, mais je trouve vraiment que c’est la meilleure manière d’appréhender la cuisine.

Œufs au lait.jpg
En haut, œufs au lait au safran.

A gauche, j’ai servi mes œufs au lait avec mes kumquats confits au miel et au rhum. Ou nature, à droite.

 

Œufs au lait

(Pour 8 à 10 personnes. Préparation: 10 min. Cuisson : 15 min.)

Lire la suite

Ficeler, tout un art !

Doucement, ne vous emballez pas, on parle ici de matelotage (l’art de travailler les cordages et de faire des nœuds) et non de shibari (l’art du bondage au Japon). Et cela appliqué à la cuisine et non aux jeunes femmes  – il faut vraiment tout vous dire !

L'art de ficeler.jpg

Patrick Cadour, dont j’avais adoré le premier livre, Récits et recettes du ressac, se lance cette fois-ci dans un traité culinaire où il passe en revue tout ce qui s’attache, se lie, se noue, se bride, se ficèle…

Lire la suite

La brousse du Rove, l’inclassable

Des brousses ? Il en existe plein, me direz-vous, partout en France. Certes, mais celle dont j’entends vous entretenir ici,  la brousse du Rove, est unique. C’est un petit bijou à la saveur incomparable, à la texture tendre et légère, un délice que je vous souhaite de goûter – car elle ne voyage pas ou peu. Comme nombre de produits précieux, il faut aller à sa rencontre. Bon, je n’ai aucun mérite, je dois l’admettre : j’ai vécu des années durant entre Marseille et Carry-le-Rouet, à deux pas du joli village du Rove, précisément. Mais si vous n’avez pas cette chance, et si vos vacances vous portent du côté de Marseille…

Pour mieux nous la faire connaître, Mayalen Zubillaga a écrit un excellent petit ouvrage : Brousse du Rove, l’appel des collines. Juste au moment où la brousse du Rove obtient l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), au bout de 10 ans de démarches.

C’est le 46e fromage français à obtenir cette appellation, et le seul préparé de cette manière…

Lire la suite