Le retour de l’ail des ours

L’avantage avec les saisons, dans nos pays tempérés, c’est qu’elles reviennent toujours. Pas comme « dans ces pays imbéciles où jamais il ne pleut » comme le chantait Georges Brassens… Pas forcément aux mêmes dates, mais elles reviennent. Enfin, tant que ce foutu réchauffement climatique n’aura pas tout chamboulé… Mais ça, c’est une autre histoire – fort préoccupante, je vous le concède volontiers.

Actuellement, c’est le retour de l’ail des ours, cette délicieuse herbe sauvage au goût… d’ail, bien sûr ! Quelle différence avec les classiques têtes d’ail, me demanderez-vous ? D’abord, en ce début de printemps, l’ail de conservation est un peu fatigué, et les jolis bulbes d’ail nouveau n’arriveront que dans 1 à 2 mois (encore une question de saison !) ; ensuite, parce que c’est une plante verte, fraîche, et qu’à la sortie de l’hiver, on n’a envie que de ça ! Comme les ours, après l’hibernation !

Vous trouverez d’autres recettes d’ail des ours ici et ici.

Risotto ail des ours.jpg

Risotto à l’ail des ours

(Pour 4 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 25 min.)

Lire la suite

Pain pas du tout perdu, et ail des ours

L’ail des ours : cette jolie feuille verte au nom évocateur de grands espaces et de nature sauvage nous rend tous fous ! Dès le début du printemps, on en achète, on s’en gave… J’en avais fait un pistou tout simple, avec un rien de noix de cajou et de l’huile d’olive. Il m’en restait, comme il me restait du pain sec – je vous ai déjà dit que je détestais le gaspillage et que je ne jetais jamais rien.

Ail des ours

Alors, avec baguette et ail, j’ai fait ce qu’on pourrait appeler un pain perdu, un « bread  and butter pudding » – mais sans « butter » !

Pudding à l’ail des ours

 (Pour 6 personnes. Préparation : 30 min, 2 h à l’avance. Cuisson : 30 min.)

Lire la suite