Du beurre et des algues

J’adore le beurre et j’adore les algues. Et donc, le beurre aux algues. J’en ai acheté 3 différents, à La Grande Épicerie. Je les ai testés. D’abord seuls, en très petites bouchées, puis sur une simple tranche de pain grillé, au petit déjeuner avec du thé genmaïcha – c’est l’un de mes petits déjeuners préférés… Et enfin sur des moules et du poisson vapeur.
Mais à vous de les imaginer autrement : étalés sur du pain pour accompagner des huîtres ou des crevettes, posés sur un filet de poisson grillé, des saint-jacques, des coquillages juste ouverts, des crevettes sautées… Et pourquoi pas, comme il m’arrive de le faire, dans un sandwich avec un bon jambon blanc en chiffonnade et du comté fruité (si si, je vous assure !).

Vous pouvez aussi préparer votre beurre aux algues en mélangeant votre beurre préféré (demi-sel, salé, aux cristaux de sel ou même doux) et des paillettes d’algues (ici ou ici, une seule variété ou un mélange), à température ambiante, avec une fourchette. Moulez alors le beurre obtenu et réservez-le au réfrigérateur.

Testons !

Je ne vous dirai pas lequel est mon préféré (vous allez sans doute le deviner, ou peut-être pas) car les trois sont intéressants. Et puis il n’y a rien de plus subjectif que le goût !

Bordier, Au Bon Beurre, Beillevaire

Lire la suite

Karashi mentaïko, ça pique et c’est bon

Petite interrogation de cuisine japonaise : si je vous parle de « mentaïko », ça évoque quoi pour vous ? Etrange ce silence… J’en vois qui se cachent derrière leurs baguettes… Je vous avais dit de réviser… Et si j’ajoute qu’ils sont la spécialité de Hakata, dans l’île de Kyushu ? Toujours pas ? Bon, cessons la torture : ce sont des oeufs de cabillaud – et la prochaine fois que vous allez au Japon, notez bien que vous pouvez assister à un cours de préparation de mentaïko ! Ceux que j’utilise ici sont pimentés (karashi mentaïko) – mes préférés – mais on les trouve aussi nature, parfumés au yuzu, au kombu… Je les ai achetés chez K-Mart, le supermarché japonais-coréen de la rue Sainte-Anne, à Paris, et j’en ai fait deux recettes, la première classiquement japonisante et la seconde plutôt méditerranéenne… Oui, si on est grand, c’est pour s’amuser avec la nourriture !

Mentaïko.jpg

Ces œufs pesaient 65 g et j’en ai fait deux petites recettes pour deux. Deux bols de riz et quatre  tartines : soit, en cette période d’excès, deux recettes très légères, sans autre gras qu’un simple filet d’huile d’olive sur les tartines !

Lire la suite