Boulettes sans boulettes

Après Le cookie de nos rêves, voici Les boulettes de nos rêves. Toujours écrit par Déborah Dupont-Daguet (cette fois-ci Géraldine Martens n’est pas co-auteur de l’écrit, mais reste photographe). Déborah est à la tête de ce lieu de perdition qu’est La librairie gourmande, à Paris, c’est dire si elle en connaît un rayon côté cuisine.

livreBoulettes1

Comme dans Les cookies, Déborah déjoue tous les pièges de la fabrication et de la cuisson des boulettes et vous n’aurez plus aucune excuse pour les rater. Didactique donc, mais aussi salivant avec 60 recettes, qui font vraiment toutes envie ! J’ai un faible pour les boulettes bœuf-anchois (p. 42), les boulettes de poulet aux cacahuètes d’Anne Rolland (p.p. 82) ou les boulettes de sardine tsumiré de Chihiro Masui (p. 124). Pour n’en citer que quelques-unes.

Et pour continuer dans les boulettes, voici ma recette (dans Les cookies,  j’avais une recette sœurs Scotto). Enfin une des miennes !

Boulettes

Boulettes de bœuf aux oignons aigre-doux

(Pour 30 boulettes environ. Préparation : 30 min. Cuisson : 20 min.)

Lire la suite

De la joue de bœuf et des légumes de saison

L’hiver est là ou presque. C’est le retour des plats mijotés réconfortants dont cette période de confinement accentue le désir. Vous ne connaissez pas la joue de bœuf ? C’est le moment d’en acheter et de la cuisiner. Elle est plutôt rare chez les bouchers (à Paris en tout cas, dans mon quartier), donc commandez-la. La joue de porc aussi est excellente, et je suis sûre que cette recette lui conviendra parfaitement. Je voulais la rendre « provençale », avec des olives noires, mais je n’en avais pas. En revanche, j’avais une purée d’olives maison et elle a parfaitement jouée son rôle. 
J’ai accompagné ce plat de légumes de saison, mais vous pouvez choisir une simple purée de pommes de terre, une purée de potiron, des pâtes fraîches ou sèches, un riz façon risotto ou pilaf…

JouedeboeufTapenade

Joue de bœuf, vin rouge et olives

(Pour 8 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 4 h 30)

Lire la suite

Sonia Ezgulian, le bonheur de Vivre(s)

Je vous ai déjà parlé de Sonia Ezgulian, journaliste devenue cuisinière et aujourd’hui auteure. Il y a quelque temps, avec son mari Emmanuel Auger, photographe, elle a lancé le projet Vivre(s) : soit le livre dont elle avait envie, dont elle a financé la réalisation via le site de crowdfunding KissKissBankBank – il est donc introuvable pour qui n’a pas participé à la cagnotte. J’y ai participé.

SE16

Ce livre, je l’ai reçu il y a quelques jours. Il raconte le bonheur de cuisiner les merveilles du potager de son père, qui l’a hérité de sa mère, maraîchère.

SE14.jpg
Papa et ses légumes.

SE13
Mémé Payloun la maraichère, et Sonia dans ses bras.

Lire la suite

Joue de bœuf simplissime

Le printemps est là, mais en alternance, certains jours seulement. Vous avez dit changement climatique ? Hélas oui, avec 25° un jour et 15° le lendemain. Donc, ayons dans nos frigos des crudités, de la feta, de la mozzarella pour les 25°, mais aussi de la joue de bœuf ou toute autre viande à mijoter pour les 15°. Et, ce qui ne gâte rien, cette recette est simplissime – rien à voir avec les livres du même nom, mais je ne vais pas m’empêcher d’utiliser ce terme que je trouve fort joli –, parce qu’elle ne demande que quelques ingrédients et qu’il n’y a pas l’ombre d’une difficulté à sa préparation.

JouedeBoeuf.jpg

Joue de bœuf, sauce légère aux oignons

(Pour 8 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 h.)

Lire la suite

Mijotons, c’est la saison !

De la joue de bœuf quelques jours avant les fêtes ? Fallait oser, mais voilà, je suis comme ça. À l’heure où blogs et sites regorgent de recettes de fêtes, voici donc une recette différente. Et finalement elle est tout à fait festive, et en plus, peu chère. Et bien évidemment délicieuse.

Et puisque vous insistez, je vous prépare une petite chose chocolatée, de rien du tout, entre Noël et Jour de l’An.

Joue de bœuf.jpg

Joue de bœuf, sauce oignons

(Pour 6 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 h 30.)

Lire la suite

Commencer l’année

Nous sommes le 1er janvier et ici, à Paris, il fait froid. Vraiment. Alors, pour bien commencer l’année, voici une recette classique, de celles qui nous font tenir pendant les mois d’hiver : une daube, toute simple à faire, délicieusement parfumée.

Et je vous souhaite une année joyeuse et inventive, belle et parfumée !

IMG_7804.jpg

Daube de joue de bœuf, vin rouge et épices

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 h 30.)

Lire la suite