Cookies gingembre-chocolat

Je vous ai déjà parlé du livre Le cookie de nos rêves, qui contient une recette des sœurs Scotto – la fameuse page 42 ! À le lire et relire, je suis tombée sur la recette de la cheffe Adeline Grattard, femme aussi réservée que talentueuse. Et cette recette m’a donné très très envie… Donc direction le placard, et bien sûr, confinement oblige, je n’avais pas tout les ingrédients – mais de toute façon je suis bien incapable de faire une recette à l’identique, faut toujours que j’y mette mon grain de sel. Là, par exemple, je n’avais pas de sucre rapadura et j’ai ajouté du gingembre frais et du chocolat, et puis j’ai  changé les proportions. Si on ne s’amusait en cuisine, si on ne variait pas les plaisirs, les recettes seraient gravées dans le marbre et on s’ennuierait prodigieusement. Je ne le dirai jamais assez : amusez-vous avec les aliments, et surtout ne suivez pas mes recettes ou plutôt, si, appropriez-vous les ! Bref, ce n’est pas tout à fait le cookie d’Adeline, mais il est terriblement bon et absolument addictif !

Cookies gingembre chocolat.jpg

Cookies gingembre-chocolat

(Pour 18 gros cookies. Préparation : 20 min. Cuisson : 12 à 15 min.)

Lire la suite

Kumquats et chocolat

Il y a peu, j’ai commandé chez Bachès des agrumes actuellement impossibles à écouler auprès de leurs clients habituels – les restaurants – fermés pour cause de confinement. Les arbres continuant de produire, l’occasion de leur passer une commande était trop belle… Bref, j’ai reçu entre autres petites merveilles, des kumquats. Outre les « classiques » – le petit au milieu sur la photo –, j’ai ainsi découvert deux autres variétés : les kumquats « Géant » et « Goliath ».

Kumquats1.jpg

Les « Géants » étaient doux comme des bonbons, très croquants, avec un zeste très coloré, peu de pulpe et de pépins ; les « Goliath » très acidulés et beaucoup plus juteux,  avaient, eux, beaucoup de pépins et la couleur de leur pulpe était plus orangée que leur zeste. .

Kumquats2.jpg

J’ai choisi les « Goliath » pour réaliser un gâteau au look Jackson Pollock, à déguster bien frais, avec une belle cuillerée de crème épaisse (celle-ci est un vrai délice).  Mais vous pouvez bien sûr le préparer avec des kumquats classiques.

Kumquats3.jpg

Gâteau zébré kumquats-chocolat

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 30 min. Cuisson : 45 min. Repos : 12 h)

Lire la suite

Frédéric Bau et sa mousse au chocolat

En cette période difficile de confinement – surtout, restez chez vous, ne sortez pas, sauf par obligation, et pas pour prendre le soleil ou vous balader –, profitez-en pour cuisiner, vous faire plaisir, à vous-même et à votre famille.

Il y a une dizaine de jours, avant le confinement donc, j’ai reçu un livre signé Frédéric Bau, Simplement chocolat. Frédéric Bau est un pâtissier de talent et, depuis plus de 30 ans, il signe les créations de la belle maison Valrhona. Il a ainsi inventé le chocolat Dulcey, un chocolat blond, aux notes caramélisées. Il a aussi créé l’École Valrhona, une école de formation qui a essaimé à travers le monde. Ce livre vous propose plus de 60 recettes, les techniques et les recettes de base.

Chocolat1.jpg

Impossible pour l’instant de se procurer des livres – oubliez Amazon et pensez à vos libraires. Même leslibraires.fr ou librairiesindependantes.com, réseaux indépendants de vente en ligne ont pour l’instant suspendu leur activité  –, sauf si l’Etat, comme on en parle en ce moment, autorise la réouverture des librairies. Donc, pour vous faire patienter, voici la recette de la mousse au chocolat de sa grand-mère, enfin « façon » Mamie Paulette. Elle est délicieuse et facile à préparer.

Chocolat2.jpg

Mousse au chocolat façon Mamie Paulette

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 1 h. Cuisson : 15 min. Repos : 6 à 8 h minimum.)

Lire la suite

Mousseux chocolat-amandes

C’est l’histoire d’un mariage banal – chocolat et amandes – et d’un gâteau prisé des fans de chocolat : la torta caprese (gâteau de Capri). Le gâteau que je vous propose aujourd’hui en a les ingrédients mais tout est question de dosage… Je l’ai baptisé « mousseux » tant il est arachnéen (en même temps, c’est une mousse cuite !), mais riche de petits morceaux d’amandes qui craquent sous les dents.

Et pour les intolérants, il est sans gluten.

Choclat-amandes.jpg

Mousseux chocolat-amandes

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 25 min.)

Lire la suite

Cookies

Après les petits gâteaux napolitains, exotiques, voici un autre type de gâteau, tout droit venu des Etats-Unis et étrangement plus proche de nous : le cookie. Il en existe nombre de recettes et celle que vous allez découvrir ci-dessous a été réalisée avec beurre et crème. Parce qu’il me restait de la crème et que je ne voulais pas la gâcher – je détester jeter, je passe mon temps à imaginer toutes sortes de stratagèmes pour utiliser au mieux ce qui reste dans mon frigo.

Lire la suite

Des biscuits napolitains pour occuper les enfants… (1)

Noël, Jour de l’An = vacances. Pour occuper les enfants, voici une recette typique de Noël à Naples, les mostaccioli ou mustaccioli. Des petits gâteaux qui changent. Et, pour les intolérants, ils ne contiennent ni œufs ni produits laitiers.
(1), parce que demain, vous aurez la recette des susamielli.

Mostaccioll.jpg

Mostaccioli

(Pour 40 biscuits environ. Préparation : 30 min. Cuisson : 15 min. Repos : 1 h.)
Lire la suite

Ceci n’est pas une truffe…

Magritte avait écrit «  Ceci n’est pas une pipe » et sous nos yeux, nous avions une pipe, ou en tout cas sa forme. Moi je vous dis, ceci n’est pas une truffe… Et ce n’en est pas une – même si elle y ressemble fortement –, mais une délicieuse bouchée chocolatée.

J’avais vu ici ces petites boules, repensées d’une recette créée en 1938, et elle m’ont tout de suite plu. En voici donc une interprétation toute personnelle.

Bouchées chocolat.jpg

Bouchées chocolatées, gingembre et rhum

(Pour 20 bouchées environ. Préparation : 30 min. Cuisson : 2 min. Repos : 12 h.)

Lire la suite

Citron-chocolat, air connu

Le mariage citron-chocolat, me direz-vous, est d’une grande banalité ! Je vous l’accorde. On le retrouve dans les bonbons de chocolat, les biscuits, les mousses, les tartes, les glaces… Bref, partout, et depuis longtemps. Mais qui a dit que le plaisir ne réside que dans la surprise ? Moi, je suis tombée dans le piège, et je l’assume, avec ce biscuit légèrement chocolaté, mais très citronné – grâce aux citrons des 4 saisons dont la récolte s’étale tout au long de l’année. A servir bien frais en ces périodes caniculaires. Et bien évidemment, à préparer avec toutes sortes d’agrumes – oranges, clémentines, mandarines… –, en hiver, parce que les oranges ou les clémentines d’août ne sont ni bonnes ni de saison et qu’elles ont traîné des mois dans les frigos…

Chocolat-citron

Chocolat-citron 1

Gâteau citron-chocolat

(Pour 8 personnes. Préparation : 20 min. Cuisson : 5 min pour le sirop, 50 min pour le gâteau, 30 min pour le confit. Repos : 12 h.)

Lire la suite

Chocolat chaud tout chocolat

Après quelques jours de printemps, d’espoir, nous voilà de retour en hiver, avec un Paris où la neige tombe à gros flocons. Pas de problème, pour reprendre le dessus, voici un bon chocolat chaud, naturellement épais et velouté, sans ajout de lait (les intolérants au lactose peuvent se délecter !)

Chocolat chaud 1.jpg

Chocolat chaud

(Pour 2 personnes. Préparation : 5 min. Cuisson : 1 min.)

Lire la suite

Des pommes + du chocolat + des amandes = un cake !

Pour les jours où le vent, la pluie et la température jouent avec vos nerfs.

Bien sûr, faites avec les pommes que vous avez, votre chocolat préféré, et des amandes, ou bien des noisettes, des noix de cajou, des pistaches… Comme toujours, amusez-vous et improvisez.

 Cake 1.jpg

Cake chocolaté, amandes et pommes

(Pour 8 personnes. Préparation : 30 min. Cuisson : 1 h 40.)

Lire la suite

Chocolat + calisson = pâtissons !

Il y a quelques années, j’ai imaginé pour la maison Le Roy René, le « must » du calisson* de Provence, des recettes avec leur délicieuse crème de calisson. Cela a l’air facile, évident, mais non, ce n’est ni l’un ni l’autre. Notamment parce que cette crème doit être dosée avec justesse pour ne pas faire remonter la pointe d’amertume des amandes, mais au contraire garder leur douceur et leur fraîcheur, avec celles des oranges et du melon confits. Et comme, bien sûr, je refais rarement les mêmes recettes, sauf quand il s’agit de les mettre au point, je n’ai pu m’empêcher d’y ajouter… Car une recette n’est jamais gravée dans le marbre, elle évolue avec le temps, avec son propre goût, avec les produits que l’on découvre, les recettes dont on se régale au restaurant… Et c’est une bonne chose : vive la diversité !

J’y ai donc ajouté… un rien de mandarine – l’une de mes madeleines –, cet agrume qui poussait dans le jardin de mon enfance, si rare et si mal connue, le plus souvent confondue avec la clémentine. Mais goûtez, vous verrez qu’elles sont fort différentes. Quant à la polygamie mandarine-amande-chocolat, elle est grandiose…

Parlons un peu amandes : privilégions celles de Provence, au goût exceptionnel. Autrefois florissant, l’amandier a hélas été arraché au profit de la vigne. Heureusement, grâce à Olivier Baussan (Maison Brémond) et Laure Pierrisnard (directrice de la maison Le Roy René), une campagne d’incitation à la plantation d’amandiers a vu le jour. Et c’est tant mieux. Moi, je boycotte les amandes de Californie – ne me demandez pas pourquoi, ce serait trop long à vous expliquer ici et maintenant. Et, en plus, le bilan carbone de ces importations est désastreux (gardons-le pour les produits qui en valent la peine et ceux que nous n’avons pas chez nous)… Alors, en attendant que les amandes à l’accent du Midi envahissent pacifiquement nos tables, choisissons leurs sœurs européennes.

* Réjouissons-nous, le calisson de Provence restera français ! L’homme d’affaire chinois qui voulait déposer le nom « Calisson d’Aix » a perdu son procès et l’office chinois des marques a reconnu l’antériorité de l’appellation. Ouf !

 La photo est signée Édouard Sicot.

Gateau chocolat-crème de calisson.jpg

Gâteau-truffe à la crème de calisson

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 45 min, 12 h à l’avance.)

Lire la suite

Brownies

Noisettes et chocolat : mariage magique

Lors d’un récent voyage en Italie, j’avais acheté de la farine de noisettes et des noisettes torréfiées hachées. Des ingrédients que je n’ai pas l’habitude de travailler (en tout cas pour la farine). Alors quoi de plus naturel, de plus spontané, que de les marier à du chocolat ? Quoi de plus simple qu’un cake ? La farine de noisette apporte du gras, donc un irrésistible moelleux; quant aux noisettes, elles craquent sous la dent et c’est délicieux !

Choconoisette 1.jpg

Cake choconoisette

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 20 min. Cuisson : 40 min.)

Lire la suite