Cuisine de vacances, aubergines et espadon

À Saint-Gilles-Croix-de-Vie, où je passe mes vacances, le marché est pour moi, peut-être plus qu’ailleurs, une halte incontournable, qui soigne partiellement ma frustration habituelle devant les poissons fatigués des étals parisiens. Ici, on trouve du poisson (extrêmement frais), encore du poisson (extrêmement local), toujours du poisson (extrêmement bon), ce qui me réjouit. Hier, à la carte, c’était espadon pêché par les bateaux de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Donc local. Comme les aubergines, elles aussi on ne peut plus locales.

Un peu moins local, mais pas très loin, le gomasio… breton.  Mélange de sésame torréfié et de sel, le gomasio (goma = sésame et sio ou shio = sel) est un assaisonnement japonais. Il se teinte ici de Bretagne avec du sarrasin – quoi de plus breton ? Et le résultat est bluffant, doux, craquant, parfumé. Essayez-le, vous allez l’adorer et avoir envie d’en mettre partout dans votre cuisine. Je l’ai ajouté dans ma recette, qui aurait pu être un peu plus japonisante si j’avais ajouté de la sauce de soja à mes aubergines. Mais non, j’ai dit cuisine de vacances, donc facile, locale, et sans balance ! Bon, pour la matière grasse, pas de local… mais de l’huile d’olive grecque, achetée à la pompe chez les bios (locaux, eux !). Mais j’ai des excuses, j’ai de l’huile d’olive à la place du sang !

Espadon

Aubergine, espadon et oignons craquants

Lire la suite