Anisé

Pour tout vous dire, mon frigo n’en fait qu’à sa tête et a tendance à geler les aliments… Il faut que je trouve un endroit stratégique pour que ne soient pas brûlés par le froid les plus fragiles. Comme le fenouil que vous voyez là. Il était tout beau lorsque je l’ai rangé. Et le lendemain, il était à moitié gelé. Impossible de le préparer en salade. Je l’ai donc mis au four, avec une belle tête d’ail nouveau.

Fenouil Ail

 

Fenouil et ail rôtis, mozzarella et tomates

(Pour 2 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 45 min.)

  • 1 fenouil
  • 1 tête d’ail nouveau
  • Huile d’olive goût intense

Pour servir :

  • Mozzarella
  • Tomates cerises siciliennes
  • Basilic petites feuilles
  • Fleur de sel, poivre

1. Coupez le fenouil en deux verticalement et la tête d’ail en deux horizontalement puis roulez-les dans un filet d’huile d’olive. Posez-les dans un plat à four et glissez dans le four. Allumez-le à 180° et laissez cuire 45 min environ, en retournant trois ou quatre fois ail et fenouil – vérifiez la cuisson en piquant le centre du fenouil, il doit être tendre. Ajoutez un filet d’eau au fond du plat ou baissez le thermostat si le tout avait tendance à trop dorer.

2. Servez le fenouil tiède ou à température ambiante, avec l’ail rôti, entièrement comestible — sauf peut-être la feuille extérieure — tant la longue cuisson l’a attendri. Le mieux est de l’étaler sur une tranche de pain grillé pour le déguster avec fenouil, mozzarella et tomates, le tout simplement arrosé d’un filet d’huile d’olive, parsemé de quelques feuilles de basilic, de votre poivre préféré et de quelques pincées de fleur de sel. 

– Ajoutez selon vos envies olives, câpres, filets d’anchois, oignons nouveaux, feuilles de roquette…

Quand un radis joliment coloré rencontre un chou-rave tout pâle

Ce que j’aime, lorsque je vais au marché, c’est les rencontres surprises. Ainsi mes pas m’ont-ils conduite à y croiser ceux d’un radis — vous savez, celui que l’on appelle bluemeat (chair bleue), à la chair  mauve, en fait — et d’un chou-rave, pauvre chose pâle un peu délaissée, pourtant tellement bonne. Je vous ai déjà dit que je l’aimais beaucoup, ce chou-rave (tout comme le personnage de Mandryka !).

Mais revenons donc à nos moutons (ovidés absents de l’œuvre de Mandryka, mais centraux dans les BD de F’murr, avec ses merveilleuses brebis aux noms improbables). Je vous le dis, la cuisine mène à tout. Nos moutons, donc : que faire de ces deux ingrédients ? Deux recettes, toujours très simples et sans proportions… Deux recettes, l’une aux accents méditerranéens, chers à mon cœur, et l’autre légèrement asiatique, toute aussi chère à mon cœur (de toutes façons, j’aime toutes les cuisines !).

Radis bluemeat et chou-rave en deux recettes

RadisBleu2

Lire la suite

Le gâteau le plus facile

Des pommes étaient en train de flétrir dans leur compotier et je n’avais plus du tout envie de les manger crues… Donc, un gâteau vite fait bien fait. Mais décidément, c’était un jour de flemme : peler les pommes, les couper ou les râper, pas du tout envie. Donc, je suis allée au plus simple, merci le robot (Magimix) !  

GâteauExpress1

Pomme express

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 40 min.)

Lire la suite

Voyage en Italie

L’Italie, c’est ma seconde patrie, mes racines. J’adore ce pays, la beauté des paysages, les merveilles architecturales, l’art, les Italiens et les Italiennes… Et par-dessus tout, la cuisine. Aussi, lorsque François-Régis Gaudry m’a demandé si je voulais participer à son nouvel ouvrage, j’étais aux anges et j’ai dit oui, trois fois oui. Tout de suite. Vous trouverez donc, dans ce bel ouvrage, On va déguster l’Italie, quelques textes et recettes signées par moi.

Italie3

Italie1

Si l’on connaît peu ou pas du tout l’Italie, il y a là de quoi apprendre. Si on la connaît bien, il y a encore mille choses à découvrir. C’est un véritable voyage auquel on est convié, un voyage à travers les régions, les produits et les recettes. Voici quelques pages en images, histoire de vous mettre l’eau à la bouche…

Italie7

Italie5

Italie8

Et l’une des recettes que j’ai réalisées pour l’ouvrage : la sbrisolona. Il s’agit d’un délicieux sablé  de Lombardie, plus précisément de Mantoue, à croquer avec un verre de vino santo, de passito di Pantelleria ou un simple espresso bien serré comme on l’aime en Italie. Ce que j’ai fait pas plus tard que tout à l’heure.

Sbrisolona1

La sbrisolona

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 40 min).

Lire la suite

C’est bientôt l’heure du goûter

Il fait froid – c’est normal, c’est l’hiver – et c’est dimanche – c’est logique, hier c’était samedi… C’est donc le moment ou jamais de se faire plaisir, avec un cake tout simple à la banane et au chocolat. Du basique, en fait. Avec ce qui réveille le mieux la banane : le citron vert bien sûr et surtout le gingembre, ici frais et confit. L’un de mes goûts préférés – avec la muscade évidemment !

Cake bananes 1

Cake aux bananes, gingembre et chocolat

(Pour 6 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 45 min.)

Lire la suite

Couleurs de saison

Ne me parlez pas de détox ou de régime, évoquez plutôt une cuisine différente. Après les excès des fêtes, inutile de s’affamer, mais choisissez de manger plus simple, plus léger. Toujours de saison. Et coloré, pour satisfaire les yeux avant les papilles.

Oeuf2

Poireaux et betteraves vinaigrette, œufs mollets

(Pour 4 personnes. Préparation : 20 min. Cuisson : 15 min. Repos : 4 h ou plus.)

Lire la suite

Manger des yeux

Lorsque j’étais petit fille, on l’appelait « œil de Moscou » ce sablé, sa forme évoquant un œil. Le  centre, confiture ou gelée rouge, nous rappelait que nous étions en pleine guerre froide et que Moscou – enfin, l’U.R.S.S. –, nous épiait, le rouge étant la couleur du Parti communiste. Depuis, la Russie a remplacé l’U.R.S.S. et ce petit biscuit est redevenu un simple « sablé à la confiture », ou, lorsque le rond unique laisse place à deux ronds, « lunette ». Bref, c’est régressif à souhait. Enfin pour moi.

Oeil2

Œil de Moscou

(Pour 6 grands « yeux ». Préparation : 30 min. Cuisson. : 15 min. Repos : 1 h minimum.)

Lire la suite

Du chocolat, et ce n’est qu’un début !

Arrivent les fêtes, et même si 2020 n’aura pas tout à fait la saveur des années passées – et à venir, espérons-le –, on ne résiste pas au chocolat. Enfin, beaucoup n’y résistent pas, car il paraît qu’il y a des gens qui n’aiment pas le chocolat, si si – personnellement je n’en ai jamais rencontré.

Ce gâteau où la vedette est le chocolat donc, est d’une simplicité enfantine. D’ailleurs, faites-le avec les enfants, qu’il faut bien occuper en cette période de vacances. En plus il ne contient ni beurre ni farine, donc les malades cœliaques peuvent se régaler (c’est pareil pour le croustimoelleux !).

Gâteau choc

Choc-amandes

(Pour 6 à 8 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 30 min.)

Lire la suite

Jaune comme une tomate

La tomate, c’est rouge. Non, c’est aussi vert, jaune, noir, violet… Et aussi zébrée en différents tons. La mienne était une grosse tomate ananas, au jaune délicatement strié de rose. Elle était douce, fruitée, tendre et je l’ai tout naturellement mariée avec les pêches jaunes qui murissaient dans le même compotier, avec leurs jolies joues roses et leur parfum irrésistible.

La recette est toute simple et ne demande pas de proportions. Juste une association évidente, avec le basilic thaï qui pousse sur ma fenêtre. Et les baies roses, pour la couleur et la fraîcheur. Et le tout est une délicieuse entrée estivale – profitons-en, il fait encore beau ces jours-ci.

Carpaccio jaune rosé

TOMATES-PECHES-

Lire la suite

Quelques nuances de rouge

J’ai laissé mûrir cette grosse tomate achetée au marché et sa belle couleur rouge m’a donné envie de la marier avec… du rouge !

TomateGrosse.jpg

La voici devenue salade acidulée et fraîche à savourer très vite avant l’arrivée de l’automne qui déjà pointe le bout de son nez à Paris, aujourd’hui.

TomateSalade

Tomate en salade rouge

(Pour 2 à 4 personnes. Préparation : 10 min.)

Lire la suite

L’aubergine, encore et toujours

Elles sont magnifiques les aubergines en cette fin d’été, gorgées de soleil, charnues, douces… Ici, elles sont simplement grillées et assaisonnées comme j’aime, avec des parfums mêlés, d’ici et d’ailleurs. À savourer telles quelles ou avec des tomates, des filets d’anchois ou de sardines crus, du thon à l’huile, des œufs durs… Amusez-vous !

J’ai utilisé le Breizh gomasio (encore, allez-vous me dire ! Et bien oui, j’adore), mais vous pouvez utiliser un simple gomasio, sans sarrasin, ou encore parsemer les aubergines de fleur de sel et de graines de sésame.

AubergineSalade.jpg

Aubergine en salade parfumée

(Pour 3 à 4 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 min. Repos : 1 h)

Lire la suite

Aulx, agrumes et huile d’olive

C’est bientôt la fin de la saison de l’ail nouveau, et des agrumes, encore qu’il y ait toujours de beaux citrons et des kumquats. J’aime les conserver à l’huile d’olive, pour avoir tout l’hiver du soleil dans mes assiettes.

AIL1.jpg

L’ail : je l’ai pelé et j’ai réservé les feuilles les plus tendres que j’ai préparées de la même façon. Servez les gousses d’ail avec une salade, des crudités, une viande blanche, des poissons vapeur ou au four… Les feuilles peuvent être utilisées de la même façon, mais elle sont encore meilleures ajoutées dans un plat mijoté ou une viande que l’on va rôtir, une sauce tomate…

Les agrumes : utilisez des agrumes bio déjà pressés, parce que vous n’allez pas les jeter, non mais ! Sauf peut-être les kumquats, que l’on ne presse pas en général. Utilisez-les de la même façon que les gousses d’ail. Un conseil pour les agrumes : congelez ceux déjà pressés, préalablement coupés en quartiers, vous les sortirez au fil de l’année pour les préparer ainsi, en faire des confitures, les ajouter dans un plat, autour d’un rôti, dans un sauté de légumes… Pour les utiliser au mieux, laissez-les macérer dans du sel le temps qu’ils dégèlent, puis rincez-les et ajoutez-les dans vos plats : ils auront perdu de leur force et saleront parfaitement le plat. Pour les confitures, laissez-les macérer dans du sucre avant de les faire cuire.

L’huile : je la choisis d’olive et intense. Évidemment, au réfrigérateur, cette huile fige ; pour pallier ce problème, vous pouvez utiliser moitié olive-moitié huile de pépin de raisin, qui a l’avantage de ne pas figer au froid. Sinon, pensez à retirer le bocal du froid une vingtaine de minutes avant de servir. Cette huile va se parfumer avec le temps, utilisez-la pour assaisonner toutes sortes de salades ou en napper des tranches de pain grillées, un houmous, en assaisonner une purée de légumes, des pâtes, de la polenta… Et surtout, ajoutez de l’huile fraîche dans vos bocaux pour qu’ail et agrumes soient toujours bien immergés.

Les aromates : choisissez ceux que vous aimez !

Ail2

Ail3.jpg

Ail confit, aromates et huile d’olive

(Préparation : 25 min. Cuisson : 35 min.)

Lire la suite

Sablés salés express

Pas l’ombre d’une cacahuète ou d’un cracker dans son placard ? Rien pour accompagner votre petit cocktail savamment élaboré ? Pas de panique, mes sablés se font en un rien de temps et cuisent tout aussi vite. Et ne les confinez pas — mot bien choisi ! – à l’apéritif, croquez-les avec une soupe, une salade, plongez-les dans un houmous, un yaourt ou un fromage battu aux herbes, une tartinade à base de thon…

Sablés.jpg

Sablés salés express

(Pour une trentaine de sablés. Préparation : 15 min. Cuisson : 15 min.)

Lire la suite

Galettes faciles

Vous avez un peu plus de 2 h avant le déjeuner ou le dîner, ou le goûter pourquoi pas, et le beau temps (trop beau pour cette période de l’année, je vous l’accorde) vous donne des envies de cuisine ensoleillée, estivale ? Faites donc ces galettes – ni vraiment des nans, ni tout à fait les pains que l’on trouve partout en Afrique du Nord ou au Moyen-Orient –, extrêmement simples à réaliser. Ensuite,  garnissez-les comme bon vous semble.

Galette.jpgGalettes à l’huile d’olive et au yaourt

(Pour 8 galettes, ou plus. Préparation ; 15 min. Repos : 2 h. Cuisson : 5 min par galette.)

Lire la suite