Le goût des Orties

Orties, c’est le nom d’un restaurant parisien – mais aussi, pour les amateurs dont je suis, le titre français d’un ouvrage du Japonais Junichiro Tanizaki, qui conte le lent effritement d’un couple…  Mais c’est une autre histoire. Disons juste que j’aime beaucoup ce titre. Parce qu’il dit le goût, justement. Celui des orties, pauvres mal-aimées dont on oublie trop souvent qu’une fois travaillées, cuites, elle sont exquises, et bourrées de bonnes choses (protéines, fer, vitamine A, oligo-éléments…).
Chez Orties, vous en trouverez de ces bonnes-mauvaises herbes, naturelles, sauvages ou très bien élevées. Comme tout ce que l’on y mange : frais, de saison, et travaillé quotidiennement par Thomas Benady, jeune chef réservé, mais sans aucun doute déterminé.

Et pile en face du restaurant, Orties Cave vous propose des vins, bien sûr, mais aussi quelques mets de choix, des huîtres, du jambon français, du miel…

Petit voyage en images goûteuses (décembre 2017)

Petits pains anchois.jpg
Petits pains soufflés à l’anchois : croustillants dehors et fondants dedans.

 

Lire la suite

Un restaurant très bien élevé

En cette époque où l’on ne parle « que » cuisine végétarienne ou vegan, ouvrir un restaurant où la vedette est la viande, il faut l’oser. De la viande, mais pas n’importe laquelle, excusez-moi. Celle dégustée ici est bien élevée, s’il vous plaît. D’où le nom du lieu, fort bien choisi à mon goût, merci : Bien élevé.

La carte et les plats du jour

 

52 couverts, de belles tables de bois, Lire la suite