Les poissons de Poiscaille

Poiscaille, c’est un joli mot d’argot, un peu suranné. Mais c’est aussi un site où l’on peut acheter des produits de la mer. Et acheter ce type de produits par Internet, c’est pas du tout évident. Mais si, comme moi, vous habitez Paris, êtes petite-fille d’un pêcheur méditerranéen et adorez le poisson, vous savez bien que le bon poisson y est rare et cher. Bien sûr, j’achète quelquefois au marché ou chez le poissonnier de mon quartier, mais comme je suis exigeante et assez maniaque, si, si, il faut le dire, j’en achète peu, parce que je suis rarement contente de ce que je vois. J’ai donc pris un abonnement à Poiscaille et j’en suis absolument ravie. Et fière, parce que je permets à des petits pêcheurs de vivre – et pêcheuses ou pêcheures ? Oui, parce qu’il y a des femmes qui font ce magnifique métier. Donc pas de gros bateaux et de pêche qui abîme les fonds marins et détruit la ressource. Les poissons arrivent en point-relais ou chez vous, 48 heures après la pêche. Et lorsque j’ai ouvert le dernier paquet reçu, une exquise odeur d’algues et de marée vivante m’a assaillie. Deux merveilles, un petit lieu jaune et une grosse dorade grise, qui m’ont donné envie de cuisiner sans attendre, avec ce que j’avais dans ma cuisine : des pommes de terre et des tomates, plus des cocos cuits dans mon frigo, et quelques autres ingrédients. 

Voici donc deux recettes, toujours faciles. 

 

Lieu jaune, pommes de terre et cocos

Pour 2 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 1 h. 

Lire la suite

Elles sont fraîches mes sardines !

Magnifiques sardines vendéennes sur le marché, ce matin…

Sardines.jpg

L’idéal pour retrouver le goût de l’enfance. J’ai gardé le principe de préparation et cuisson mais la farce est assez différente de celle de ma mère, plus parfumée avec son goût de citron et ses herbes mélangées. On les mangeait telles quelles toutes chaudes, ou à température ambiante avec une salade verte ou une sauce tomate maison bien épaisse.

 

Sardines sandwichs

(Pour 12 sandwichs. Préparation : 45 min. Cuisson : 5 min.)

Lire la suite

Poireaux-pommes de terre, et cabillaud

La soupe poireaux-pommes de terre, c’est un peu le marronnier de l’hiver : il fait froid (enfin pas vraiment ici, à Paris, en tout cas pour l’instant), c’est réconfortant, c’est tout simple à préparer… Et en plus, ça ne coûte pas cher. J’avais donc envie de cette petite soupe, mais en plus, il me restait un morceau de cabillaud – pas du « filet de cabillaud », je parle là de « vrai » cabillaud, découpé dans un gros poisson par le poissonnier…

N’achetez pas les  filets déjà préparés, ils coûtent beaucoup plus cher, leur traçabilité n’est vraiment pas évidente, et en prime la fraîcheur n’est pas toujours au rendez-vous ! Choisissez donc un morceau et demandez à votre poissonnier de le préparer.

J’ai donc ajouté à ma soupe de base du cabillaud, et une petite sauce magique !

Poireau, pdt, cabillaud.jpg

Soupe poireaux-pommes terre, cabillaud pimenté

(Pour 4 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 20 min.)

Lire la suite

Maquereau mariné aux goûts acidulés

Il y a plein de beaux maquereaux sur les marchés en ce moment ! Profitez-en pour tester cette recette que j’ai réalisée pour la Maison Brémond, avec l’une de ses délicieuses huiles parfumées et l’un de ses condiments balsamiques. C’est facile à faire, frais et parfait pour… s’imaginer encore en été.

La photo est signée Édouard Sicot.

Maquereau mariné.jpg

Maquereau mariné, framboise et citron

(Pour 4 personnes. Préparation : 30 min. Repos : 4 h.) 

Lire la suite