Des sablés pour le goûter

Oublier le froid, et croquer dans ces sablés pour un goûter chaleureux. Ou bien au petit déjeuner. Ou encore à n’importe quel moment de la journée. Juste pour se faire plaisir.

Sablés.jpg

Sablés épicés, chocolatés et citronnés

(Pour 12 gros sablés. Préparation : 15 min. Cuisson : 12 min. Repos : 2 h)< !–more–>• 150 g de chocolat haché *, noir et blanc mélangés

• 4 jaunes d’œufs

• 50 g de sucre blond

• 150 g de beurre mou, doux et demi-sel mélangé

• 240 g de farine de blé

• ½ sachet de levure chimique

• 1 cuil. à café bombée (ou plus) d’épices mélangées, à doser selon votre goût : vanille, cannelle, muscade, poivre

• Le zeste râpé d’1 citron bio

• 2 pincées de fleur de sel

1. Fouettez les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le beurre en fouettant, puis la farine, la levure et les épices en les tamisant. Ajoutez le chocolat, le zeste de citron et la fleur de sel et mélangez rapidement la pâte à la main.

2. Formez en gros rouleau de pâte (6 cm de diamètre environ) et enroulez-le dans un film. Réservez 1 h au réfrigérateur.

3. Retirez le rouleau du froid et découpez 12 disques dans la pâte à sablé (avec un couteau bien aiguisé pour couper le chocolat sans tout écraser). Vous pouvez en couper plus si vous désirez des sablés plus fins. Déposez-les sur une plaque tapissée de papier sulfurisé et réservez encore 1 h au réfrigérateur.

4. 15 min avant la fin du temps de repos des sablés, préchauffez le four à 180° (th. 6). Glissez les sablés froids dans le four chaud et laissez cuire 12 min – un peu moins s’ils sont plus fins.

5. Retirez les sablés du four, laissez-les tiédir sur une grille avant de les croquer encore tièdes, ou à température ambiante.

* J’aime bien hacher le chocolat au couteau, pour avoir des morceaux inégaux, plus agréables à croquer. Mais vous pouvez évidemment utiliser un robot ou encore choisir des pépites toutes prêtes. J’avais du chocolat noir et du blanc, mais à vous de faire votre mélange avec d’autres chocolats : lait, praliné, caramel…

Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger cette recette, au format PDF, en cliquant sur l’image ci-dessous

IMG_0733vignette

Ma sauce « bonne à tout », ou presque

Cette sauce verte pourrait être appelée pistou, parce qu’elle est mixée (elle aurait pu être préparée dans un mortier comme le veut la tradition) et parce qu’elle contient de l’ail, de l’huile d’olive et du fromage, mais ni pignons, ni basilic. Je l’appelle donc « sauce ». Et outre l’ail, l’huile et le fromage, elle contient des noix de cajou et de la sauge fraîche.

La sauge, parlons-en. Je l’adore, mais pas crue. Or, toutes les recettes de « pistou de sauge » que j’ai pu trouver en flânant sur le net étaient faites de sauge crue mixée. Pour moi, la sauge crue a un côté médicamenteux, puissant, qui laisse la bouche amère et pâteuse. Un peu comme la tige de l’artichaut. Je l’ai donc cuite avant de la mixer, et là… le parfum est exceptionnel, herbacé, fleuri, riche ! Goûtez la sauge en ses deux états, crue et cuite, et vous verrez !

Les noix de cajou, que j’aime beaucoup pour leur onctuosité, leur douceur et leur délicatesse, peuvent être remplacées par des noix de Grenoble, ou des amandes, comme vous aimez.

Une sauce « bonne à tout » ? Oui, dans des pâtes (comme un pistou bien sûr !), sur une viande grillée, des légumes vapeur ou rôtis au four, un filet de poisson, des crevettes sautées, dans une vinaigrette pour assaisonner une salade, des crudités ou des légumes cuits encore croquants… Je suis sûre que vous trouverez plein d’autres utilisations !

Sauce à la sauge rôtie

(Préparation : 15 min. Cuisson : 10 min.)

Sauce.jpg

Lire la suite

Anchois frais au citron

Je vous ai déjà parlé anchois, mais anchois au sel et à l’huile. Au tour maintenant des anchois frais. J’en ai trouvé cet été sur le marché de Croix-de-Vie et je me suis empressée de faire cette recette, que nous réalisions lorsque j’étais enfant, avec les anchois que mon grand-père pêcheur ramenait le matin, d’une fraîcheur exceptionnelle, bien entendu. Nous y ajoutions origan et vin blanc (que j’ai remplacé ici par du jus de citron). Une recette de bord de mer et de vacances…

Anchois frais au citron

(Pour 4 personnes. Préparation : 30 min. Cuisson : 5 min.)

anchois

 

Lire la suite

Une salade aux goûts d’été

Les fruits rouges et noirs de l’été, la fraîcheur du basilic, les huiles fruités et les condiments acidulés de la Maison Brémond 1830  = une recette des plus faciles, que j’ai réalisée l’été dernier. A préparer avec les fruits de saison du marché ou du jardin, en variant les plaisirs : ajoutez fraises des bois, pêches ou abricots, brins de menthe ou d’estragon… Bref, amusez-vous. Et savourez au petit déjeuner ou en fin de repas avec un yaourt grec, ou en entrée d’un léger repas estival.

IMG_0107.JPG
(Photo ©Edouard Sicot)

Salade d’été, balsamique framboise et basilic

(Pour 4 personnes. Préparation : 10 min.)

• 8 figues, vertes et noires

• 8 tomates cerise rouges ou d’autres couleurs, mûres mais encore fermes, sucrées (comme celles de Sicile)

• 500 g de petites fraises (j’ai choisi les mara des bois, pour leur parfum, mais prenez vos préférées)

• 500 g de framboises

• 125 g de myrtilles

• 125 g de groseilles

• 2 cuillerées à soupe de condiment balsamique framboise

• 2 cuillerées à soupe d’huile au basilic

• Basilic

1. Rincez les fruits, épongez-les. Écrasez la moitié des framboises et des fraises dans une passoire et ajoutez à la pulpe obtenue le condiment framboise et l’huile. Mélangez.

2. Rincez tomates et figues ; coupez les tomates en deux et les figues en quatre, sans en séparer les quartiers.

3. Répartissez tous les fruits dans quatre assiettes. Nappez-les de coulis fruité à l’huile de basilic. Parsemez de feuilles de basilic et servez aussitôt, ou réservez quelques heures au frais.

=> S’il n’y a plus d’huile au basilic, choisissez celle à la mandarine.

Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger cette recette
au format PDF en cliquant ici.

Haricots et romanesco, une rime riche en goûts !

Faire ses courses au marché, c’est toujours aller de surprise en surprise. Et ça, c’est formidable ! J’y ai donc trouvé, ce jour de printemps, des haricots à écosser italiens et un petit romanesco. J’avais acheté par ailleurs, chez Rap, de la sauge toute fraîche, et du speck, un exquis jambon fumé du Nord de l’Italie. Et hop, voici une recette toute simple et toute bonne !

Haricots Romanesco OK.jpg

 

Haricots et romanesco, sauge et jambon

(Pour 4 personnes. Préparation : 20 min. Cuisson : 40 min.)

Lire la suite

Aubergines chinoises, assaisonnement italien

Les longues et fines aubergines d’un violet pâle que l’on trouve en ce moment sur les marchés viennent d’Asie, mais sont aussi cultivées en Italie ou Espagne. Elles ont une trentaine de centimètres de long et pas plus de 2 cm de diamètre. Elles sont parfaites comme transition entre le manque hivernal et l’arrivée des grosses aubergines dodues du Sud. Celles-ci, venaient d’Italie et je les ai préparées… à l’italienne, avec origan, ail, menthe… Tous les parfums du Sud.

Aubergines.jpg

Aubergines marinées

(Pour 4 à 6 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 min. Marinade : 1 à 2 h.)

Lire la suite

Agretti et pois-chiches

Je vous ai déjà parlé des agretti, cette petite plante acidulée qui nous vient d’Italie, à la courte saison printanière. Eh bien, ils  sont de retour, et cette fois je les ai associés à une fine galette de pois-chiche, rappelant un peu une socca. Délicieux tel quel à l’apéritif. Et pour les intolérants, c’est sans gluten.

Socca aux agretti.jpg

Socca aux agretti

(Pour 4 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 30 min.)

Lire la suite