Pasta, fagioli e datterini / Pâtes, haricots et tomates

Profitons des dernières merveilles de cette fin d’été : les tomates datterini et les haricots à écosser (je vous en avais déjà parlé ici). Avec des pâtes, de l’huile d’olive et un rien de gingembre, voici une recette facile, un plat complet parfait pour ces jours frisquets…

 Pasta.jpg

Pasta, fagioli e datterini ou pâtes, haricots et tomates

 (Pour 5 à 6 personnes. Préparation : 20 min. Cuisson : 45 min.)

Lire la suite

Maquereau mariné aux goûts acidulés

Il y a plein de beaux maquereaux sur les marchés en ce moment ! Profitez-en pour tester cette recette que j’ai réalisée pour la Maison Brémond, avec l’une de ses délicieuses huiles parfumées et l’un de ses condiments balsamiques. C’est facile à faire, frais et parfait pour… s’imaginer encore en été.

La photo est signée Édouard Sicot.

Maquereau mariné.jpg

Maquereau mariné, framboise et citron

(Pour 4 personnes. Préparation : 30 min. Repos : 4 h.) 

Lire la suite

Tomates cerise et tartines de fin d’été

Lorsque le terroir italien vous offre ce qu’il a de mieux, à savoir d’exquises tomates cerises allongées, les datterini, sucrées comme des bonbons, et que vous les avez croquées telles quelles et dans toutes les salades possibles, il ne vous reste qu’à les cuire. Rôties rapidement au four – il fait trop chaud aujourd’hui pour une longue cuisson : 33 degrés à Paris en cette fin août (dernière canicule avant l’année prochaine ?). Donc une cuisson rapide, comme celle des haricots à écosser, et qui ne sont jamais meilleurs qu’aussitôt cuits, encore tièdes.

Crues
Avant cuisson.
Cuites
Après cuisson.

Tartines fin d’été

(Pour 4 tartines. Préparation : 30 min. Cuisson : 1 h.)

Lire la suite

Conficake cédrat et conficake potiron

À court de sucre ? Du calme, vous avez de la confiture… Oui vous savez, celle qui traîne depuis trop longtemps au frigo, ou que vous n’aimez pas vraiment en l’état. Alors utilisez-la pour réaliser un cake. D’ailleurs, dans le cas présent, j’ai choisi ma confiture de cédrat – que j’ai en grande quantité ! – et une confiture de potiron faite l’an dernier et que je trouve un peu tristounette… C’est un jeu d’enfant (d’ailleurs ils peuvent facilement le faire, les enfants, avec un simple fouet électrique, inutile de mobiliser le robot). Et c’est très bon, moelleux, et peu sucré, enfin, juste ce qu’il faut. Croquez ces cakes à l’heure du thé ou au petit-déjeuner, et tièdes, ils sont encore meilleurs.  Avec une cuillerée de confiture ?

Les épices : ce ne sont là que des propositions, choisissez celles que vous aimez, mélangez-les selon vos envies.

Les moules : ce sont les miens, ils sont plutôt petits et peu évasés. J’ai acheté le premier à Londres, et le second à New York (vous savez presque tout de mes bagages au retour de vacances !).

Conficakes 1
A gauche, conficake cédrat ; à droite, conficake potiron.

Conficake cédrat

(Pour 6 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 40 min.)

Lire la suite

Pois-chiches noirs, black is beautiful !

Des pois-chiches noirs c’est inhabituel, c’est surprenant, c’est esthétique, bref : c’est joli comme tout. J’avais donc craqué pour cette presque rareté.
Après le traditionnel bain d’eau fraîche, je les ai fait cuire comme il se doit. Et le résultat ne m’est pas apparu formidable. En tout cas, impossible d’en faire une salade : leur peau était extrêmement dure et très difficile à ôter. Il ne me restait donc qu’à les mixer… Ce que j’ai fait, d’où un houmous différent, à la jolie couleur – inhabituelle – et à la très agréable texture. Je vous raconte.

 

Houmous de pois-chiches noirs

Pour 8 personnes. Préparation : 20 min. Cuisson : 1 h 30. Repos : 12 h.

Lire la suite

Le temps des fleurs

Le printemps, c’est connu, est le temps des fleurs (celui des cerises viendra plus tard). Celles de courgettes ne sont pas, à la différence de beaucoup de leurs « congénères », de jolis décors ou de simples beautés langoureusement posées sur un plat. Non, elles savent se décliner en tempuras aériennes, à croquer toutes chaudes salées ou sucrées… Mais aussi farcies et légèrement gratinées, véritables petits coussins douillets à croquer, pour un bouquet de saveurs.

Fleur double
Une fleur de courgette… Double ! Achetée chez Rap.
Gratinées
Légèrement gratinées, craquantes et dodues.

Fleurs farcies

Pour 12 belles fleurs. Préparation : 20 min. Cuisson : 30 min.

Lire la suite

Karashi mentaïko, ça pique et c’est bon

Petite interrogation de cuisine japonaise : si je vous parle de « mentaïko », ça évoque quoi pour vous ? Etrange ce silence… J’en vois qui se cachent derrière leurs baguettes… Je vous avais dit de réviser… Et si j’ajoute qu’ils sont la spécialité de Hakata, dans l’île de Kyushu ? Toujours pas ? Bon, cessons la torture : ce sont des oeufs de cabillaud – et la prochaine fois que vous allez au Japon, notez bien que vous pouvez assister à un cours de préparation de mentaïko ! Ceux que j’utilise ici sont pimentés (karashi mentaïko) – mes préférés – mais on les trouve aussi nature, parfumés au yuzu, au kombu… Je les ai achetés chez K-Mart, le supermarché japonais-coréen de la rue Sainte-Anne, à Paris, et j’en ai fait deux recettes, la première classiquement japonisante et la seconde plutôt méditerranéenne… Oui, si on est grand, c’est pour s’amuser avec la nourriture !

Mentaïko.jpg

Ces œufs pesaient 65 g et j’en ai fait deux petites recettes pour deux. Deux bols de riz et quatre  tartines : soit, en cette période d’excès, deux recettes très légères, sans autre gras qu’un simple filet d’huile d’olive sur les tartines !

Lire la suite