Joue de bœuf simplissime

Le printemps est là, mais en alternance, certains jours seulement. Vous avez dit changement climatique ? Hélas oui, avec 25° un jour et 15° le lendemain. Donc, ayons dans nos frigos des crudités, de la feta, de la mozzarella pour les 25°, mais aussi de la joue de bœuf ou toute autre viande à mijoter pour les 15°. Et, ce qui ne gâte rien, cette recette est simplissime – rien à voir avec les livres du même nom, mais je ne vais pas m’empêcher d’utiliser ce terme que je trouve fort joli –, parce qu’elle ne demande que quelques ingrédients et qu’il n’y a pas l’ombre d’une difficulté à sa préparation.

JouedeBoeuf.jpg

Joue de bœuf, sauce légère aux oignons

(Pour 8 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 h.)

Lire la suite

La grâce des asperges blanches

Elles sont douces et tendres, éloignées de leurs sœurs vertes, puissantes et affirmées. Autant ces dernières supportent la cuisson à la poêle, un peu poussée, autant les blanches aiment le calme. Ici elles sont simplement cuites vapeur, assaisonnées et croquées aussitôt.

Asperges.jpg

Asperges blanches tièdes vinaigrette

(Pour 2 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 10 min environ.)

Lire la suite

Crème d’ail nouveau, travaux pratiques

Je vous donnais il y a quelques jours ma recette de crème d’ail nouveau. Comme promis, la voici mise à contribution dans une recette de pâtes, d’une grande simplicité et d’une belle richesse de goûts.

Pâtes.jpg

Pâtes aux lentilles, blettes et crème d’ail

Pour 3 à 4 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 40 min.

Lire la suite

Crème d’ail nouveau

Vous n’aimez pas l’ail ? Vous n’avez donc jamais goûté ma crème d’ail ! C’est pas parce que c’est la mienne, mais quand même… Elle est douce et délicate, joue sur la fraîcheur. Le secret, c’est l’ail nouveau et c’est maintenant. Sa couleur vert tendre ? Elle lui vient de l’huile d’olive.

Ail.jpg

Crème d’ail nouveau

Préparation : 30 min. Cuisson : 10 min.

Lire la suite

Les oranges dans la peau

On parle beaucoup de Manon Fleury, la jeune cheffe du restaurant Le Mermoz, à Paris. Je vous en parlais moi-même, d’ailleurs, à propos de sa prestation au festival Omnivore – où elle avait présenté un très beau dessert à la mandarine qu’elle a aussi décliné avec des oranges sanguines. Et justement, mes toutes dernières sanguines commençaient à faire grise mine, donc merci, Manon ! J’ai juste ajouté quelques épices au sirop et je l’ai légèrement fait réduire.

Oranges.jpg

 

Sanguines au sirop, yaourt et pistaches

(Pour 4 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 1 h 30, à l’avance.)

Lire la suite