Les pommes de terre, je ne m’en lasse pas…

Qu’elles soient sapées en robe des champs, débitées en frites, écrasées en purée ou que sais-je encore, j’adore les pommes de terre. Allez, je l’avoue, Parmentier est un de mes héros ! Et quand je n’ai pas envie de trop réfléchir mais tout de même de me faire plaisir, j’improvise une salade. Comme celle-ci, qui m’a permis de terminer un petit bout de poutargue de thon. J’ai finalement préféré utiliser cette dernière chaude, ce qui lui fait perdre étonnamment de sa puissance, la transformant en un parfait condiment qui vous dispense d’ajouter sel ou poivre.

Pommes de terre, poutargue et pignons

(Pour 4 à 6 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 20 min.)

Lire la suite

Salade amère et douce vinaigrette

Oui, je sais, ce n’est pas encore tout à fait le printemps – il s’en faut d’un peu plus d’un jour, au moment où j’écris. En tout cas, ce samedi matin au marché, chez ma maraichère préférée s’alignaient encore obstinément choux, poireaux, carottes et salades d’hiver. La chicorée pain de sucre pour ne citer qu’elle, une salade pâle à l’amertume prégnante, qui n’a du pain de sucre que son nom et sa forme. L’amertume, c’est ma tasse de thé – oui, je regrette les endives d’il y a quelques années… Et amère, la salade de ce matin l’était particulièrement. C’est donc sans hésiter que je lui ai concocté en assaisonnement une vinaigrette tout en douceur à base d’un balsamique à la grenade et d’une huile d’olive au fruité léger.
J’y ai ajouté des pacanes (ou noix de pécan, comme vous voulez), ces jolies noix allongées originaires des États-Unis, aussi craquantes mais plus douces que nos noix habituelles. Je les ai achetées chez Bio c’est bon et elles venaient d’Espagne.

Pacanes.jpg

Salade amère, jambon, parmesan et pacanes

(Pour 2 ou 4 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 2 min.)

Salade.jpg

Lire la suite

Salade d’un printemps à venir

Elle n’est pas vraiment printanière, ma salade, mais elle en a tout l’air, avec la fraîcheur des feuilles de salade castelfranco piquetée de rose et les lamelles acidulées du radis pamplemousse. Mais il y a aussi de la betterave cuite, tout ce qu’il y a de plus hivernal !
Et je l’ai faite sans rien peser, ce n’est vraiment pas nécessaire. A vous de doser comme il vous plaira !

  Salade OK.jpg

Lire la suite

Bonne bonite !

Cousine du thon, la bonite est un petit poisson (enfin, petit… Il peut peser jusqu’à 8-10 kg !) à la lisse robe argentée et à la chair rouge et ferme. Je l’aime depuis ma plus tendre enfance, depuis que mon grand-père Jean, pêcheur, en ramenait, tôt le matin, de sa pêche de la nuit, que ma mère préparait, soit pour la grillade, soit pour la mise en bocal. C’est de cette dernière manière que j’ai préparé celui-là (en haut sur la photo), 1 kg pas plus, et plein de laitances (oui, donc c’est « un »,  pas « une ») !
J’ai tout fait comme maman, et il n’y a pas eu grand chose à changer !
Le résultat : une bonite aussi bonne qu’un thon à l’huile, et pour beaucoup moins cher – et en plus, vous savez ce que vous avez mis dans votre bocal ! Des laitances à la texture un peu surprenante, peut-être un peu trop molle – mais écrasées et bien assaisonnées, c’est un régal.

Bonite
Trois bonites, la mienne est celle du haut, la plus grosse !

Lire la suite