Sur le pouce…

Départ au marché à jeun ? Retour affamée, évidemment, pauvre de moi ! Parmi les courses : endives, betterave crapaudine cuite, radis red meat ; un beau morceau de comté et du jambon blanc finement tranché. Quant au pain, j’avais à la maison mon préféré, le pain de mie Poilâne. Je regrette de ne pas avoir eu le poivré, joliment relevé de  plusieurs poivres. Pour mon bikini (oui, c’est comme ça que les Barcelonais appellent le croque-monsieur, et je trouve ça plus drôle ! En plus c’est à Barcelone que je me suis mise à aimer ça, chez Escriba, sur les Ramblas, le matin, avec un café, sur les petites tables dehors…). Et je n’y mets pas de beurre, le fromage est suffisamment riche à mon goût.

Bikini-salade.jpg

Bikini-salade

(Pour 2 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : quelques minutes.)

Lire la suite

Retour de marché

Retour à Paris et à mon marché dominical, celui du boulevard Blanqui, dans le 13e arrondissement. En cette fin d’été, on  trouve encore aubergines, poivrons et tomates au mieux de leur forme car gorgés de soleil – qui n’a pas manqué cette année.
Cette salade toute simple mêle tomates anciennes et radis red meat, été et automne. Les red meat et autres green meat éclipseront bientôt les tomates, mais pour l’instant ils cohabitent brièvement et il est amusant d’associer fraîcheur et fruité de la tomate au piquant du radis. Sans oublier l’irrésistible mélange des couleurs.

Tomates.jpg
Noire de Crimée, Ananas, Cacao et Beauté blanche : les quatre tomates achetées en ce dimanche matin.

Salade.jpg

Salade retour de marché

Pour 2 personnes. Préparation : 10 min.

Lire la suite

Généreuse Générose

La Générose, c’est une tomate, une nouvelle tomate, bio, issue de croisements et non OGM. Une tomate bien ronde et charnue, d’une jolie couleur tirant vers le rose ou le jaune. Elle pourrait être prise pour une tomate ancienne, mais non : c’est une variété nouvelle, sucrée, goûteuse et juteuse, craquante et fondante. Elle est cultivée en France et vous la trouverez dans les magasins bio, dans les rayons bio de la grande distribution, et elle a un bel ambassadeur en la personne du chef Glenn Viel.

J’en ai fait une préparation fraîche et acidulé, parfaite en ces périodes de grosses chaleurs.

Toamte farcie.jpg

Tomate farcie à l’orge perlé et aux pistaches

(Pour 2 ou 4 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 40 min. Repos : 2 h.)

Lire la suite

Le cédrat, je ne m’en lasse pas…

Je sais, je vous en ai déjà parlé, du cédrat (ici et ici). Mais je ne m’en lasse pas quand vient l’hiver : en confiture, en tartines, confit… Là, j’ai réalisé une salade tout fraîche qui trouverait parfaitement sa place au cœur de l’été. Nous sommes en hiver ? Je sais, je n’ai pas oublié : profitons-en pour faire le plein de vitamines et rêver aux beaux jours.

Le cédrat d’aujourd’hui, venu de Corse et acheté au Bel Ordinaire, était particulièrement doux et fruité, à peine acidulé – même son zeste était très peu agressif.

Cédrat

Cédrat coupé

En faire une salade

Servez cette salade telle quelle ou faites-en un petit plat complet avec câpres, olives, filet de thon, anchois… Ou accompagnez-en un poisson ou des crevettes grillés ou au four, un filet de volaille cuit au bouillon, une côte de porc grillée…

Salade.jpg

Trois crudités toutes simples

(Pour 2 personnes. Préparation : 15 min.)

Lire la suite

Aubergines chinoises, assaisonnement italien

Les longues et fines aubergines d’un violet pâle que l’on trouve en ce moment sur les marchés viennent d’Asie, mais sont aussi cultivées en Italie ou Espagne. Elles ont une trentaine de centimètres de long et pas plus de 2 cm de diamètre. Elles sont parfaites comme transition entre le manque hivernal et l’arrivée des grosses aubergines dodues du Sud. Celles-ci, venaient d’Italie et je les ai préparées… à l’italienne, avec origan, ail, menthe… Tous les parfums du Sud.

Aubergines.jpg

Aubergines marinées

(Pour 4 à 6 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 min. Marinade : 1 à 2 h.)

Lire la suite

Les pommes de terre, je ne m’en lasse pas…

Qu’elles soient sapées en robe des champs, débitées en frites, écrasées en purée ou que sais-je encore, j’adore les pommes de terre. Allez, je l’avoue, Parmentier est un de mes héros ! Et quand je n’ai pas envie de trop réfléchir mais tout de même de me faire plaisir, j’improvise une salade. Comme celle-ci, qui m’a permis de terminer un petit bout de poutargue de thon. J’ai finalement préféré utiliser cette dernière chaude, ce qui lui fait perdre étonnamment de sa puissance, la transformant en un parfait condiment qui vous dispense d’ajouter sel ou poivre.

Pommes de terre, poutargue et pignons

(Pour 4 à 6 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 20 min.)

Lire la suite