Quand un radis joliment coloré rencontre un chou-rave tout pâle

Ce que j’aime, lorsque je vais au marché, c’est les rencontres surprises. Ainsi mes pas m’ont-ils conduite à y croiser ceux d’un radis — vous savez, celui que l’on appelle bluemeat (chair bleue), à la chair  mauve, en fait — et d’un chou-rave, pauvre chose pâle un peu délaissée, pourtant tellement bonne. Je vous ai déjà dit que je l’aimais beaucoup, ce chou-rave (tout comme le personnage de Mandryka !).

Mais revenons donc à nos moutons (ovidés absents de l’œuvre de Mandryka, mais centraux dans les BD de F’murr, avec ses merveilleuses brebis aux noms improbables). Je vous le dis, la cuisine mène à tout. Nos moutons, donc : que faire de ces deux ingrédients ? Deux recettes, toujours très simples et sans proportions… Deux recettes, l’une aux accents méditerranéens, chers à mon cœur, et l’autre légèrement asiatique, toute aussi chère à mon cœur (de toutes façons, j’aime toutes les cuisines !).

Radis bluemeat et chou-rave en deux recettes

RadisBleu2

Lire la suite

Un chou-fleur, trois possibilités

Un gros chou-fleur, pour deux, ça fait beaucoup. Un mini, c’est presque trop peu. Donc, j’ai acheté un gros – la peur de manquer ? – mais j’en ai fait trois recettes ! Une remarque : ne demandez pas à votre commerçant préféré de déshabiller le chou-fleur, le vert lui va si bien…

Chou-fleur1

Chou-fleur au four 

(Pour 2 affamés ou 4 raisonnables. Préparation : 5 min. Cuisson : 40 min.)

Lire la suite

L’aubergine, encore et toujours

Elles sont magnifiques les aubergines en cette fin d’été, gorgées de soleil, charnues, douces… Ici, elles sont simplement grillées et assaisonnées comme j’aime, avec des parfums mêlés, d’ici et d’ailleurs. À savourer telles quelles ou avec des tomates, des filets d’anchois ou de sardines crus, du thon à l’huile, des œufs durs… Amusez-vous !

J’ai utilisé le Breizh gomasio (encore, allez-vous me dire ! Et bien oui, j’adore), mais vous pouvez utiliser un simple gomasio, sans sarrasin, ou encore parsemer les aubergines de fleur de sel et de graines de sésame.

AubergineSalade.jpg

Aubergine en salade parfumée

(Pour 3 à 4 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 min. Repos : 1 h)

Lire la suite

Une focaccia et une salade

La focaccia, c’est l’Italie, les vacances… Mais cela peut être aussi un plaisir quotidien, ou presque. Ma recette est facile, comme d’habitude. Et servie ici avec une salade totalement printanière qui marie le croquant des fèves et des petits pois crus à la fermeté de la feta, le tout habillé d’une merveilleuse huile d’olive puissante et parfumée et garnie des fleurs poivrées de ciboulette.

• La focaccia

Focaccia, avant cuisson et après.

Focaccia

(Préparation : 20 min. Cuisson : 20 min. Repos : 2 h.)

Lire la suite

Endives, carottes et kumquats

En cette période de confinement, je ne vais pas chercher des ingrédients rares ou venus de loin, non, je me contente de ce que je vais trouver chez les petits producteurs qui livrent à la maison. Je me promène donc entre carottes, chou-fleur, endives, betteraves… C’est le moment où jamais de penser à des accords différents. Ainsi cette salade basique, toute simple, mais relevée par la jolie acidité des kumquats.

SaladeEndivesCarottesKumquat.jpg

Salade d’endives aux carottes et aux kumquats

(Pour 3 ou 4 personnes. Préparation : 10 min.)

Lire la suite

Cédrat, agretti et poutargue

Je vous donnais il y a quelques jours  une recette de linguine avec poutargue et agretti – j’avais  acheté ces derniers chez Eataly. Mais j’y avais aussi pris un cédrat, ou plutôt un « lemoncedro » qui, si j’en crois son nom, devrait être un croisement citron-cédrat… Le vendeur m’a dit qu’il y avait une touche de bergamote. Bref, le voici dans ma cuisine, ce gros agrume tout léger. Une fois coupé, j’ai trouvé qu’il ressemblait à s’y méprendre à un  cédrat, à la pulpe un peu plus acidulé et au zeste plus amer – mais ces paramètres varient forcément d’un fruit à l’autre. Mais son ziste – ou albédo, qui signifie blancheur en latin –, la partie blanche très épaisse, était extrêmement soyeuse et douce et j’ai eu envie de l’intégrer dans ma recette.

Lemoncedro1.jpg

Lemoncedro2
L’épaisseur du ziste.
Lemoncedro3
Une pulpe et plein de pépins !

Agretti4.jpg

Salade d’agretti à la poutargue

(Pour 2 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 min.)

Lire la suite

Une salade placard-frigo

Quand vous n’avez pas vraiment envie de cuisiner, mais un peu ou très faim, vous explorez placard et frigo. Et vous improvisez. Enfin, pas une vraie improvisation : hier soir, j’avais mis des pois-chiches à tremper. Ces pois-chiches là. Et j’avais oublié leur plus gros défaut : leur peau est très épaisse et très peu agréable en bouche (et je ne vous parle pas de digestion !). Donc, je les ai pelés. Cela prend du temps, mais c’est vraiment meilleur. Vous pouvez bien entendu réaliser cette salade avec des pois-chiches achetés déjà cuits.

SaladePoisChiche

Salade de pois-chiches

(Pour 1 personne affamée ou 2 personnes qui la mange en entrée. Préparation : 10 min.)

Lire la suite

Une salade de rentrée, estivale, sans véritable recette…

Je suis rentrée de vacances, de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (je vous en avais déjà parlé), avec dans mes bagages, des haricots à écosser tout frais (mais déjà écossés par moi), des poivrons (déjà grillés dans la maison que j’habitais), des tomates cerise, des oignons rouges et des radis du marché, et de la confiture de maras des bois faite de mes blanches mains (mais ça c’est une autre histoire !). Donc j’ai improvisé cette salade, sans vraiment peser, mais juste en associant les merveilles de cet été finissant.

Salade.jpg

Salade de rentrée

(Pour 2 personnes. Préparation : 5 min.)

Lire la suite

Le pourpier, salade estivale

C’est une mauvaise herbe qui rampe le long des chemins de campagne et même en bordure des rues des villes. Elle est jolie, avec ses feuilles arrondies, épaisses comme celles d’une plante grasse, acidulées et fraîches. Lorsque j’étais petite, le pourpier nourrissait les poules, mais nous aussi,  les humains, et ma mère le préparait toujours avec des œufs durs et un assaisonnement bien vinaigré. Aujourd’hui, à Paris, même si je le croise dans certaines rues, je ne me hasarde pas à le cueillir, je l’achète au marché !

Pourpier.jpg

Ses grosses feuilles sont plutôt dures, utilisez-les dans un velouté, avec des fanes de radis et autres feuilles de salades trop vertes. En salade, ne choisissez que les plus tendres.

Pourpier 1.jpg

 

Salade estivale, très fraîche

(Pour 4 personnes. Préparation : 10 min.)

Lire la suite

Asperges et courgettes, orge perlé et lentilles corail

La saison des  asperges va se terminer bientôt et celle des courgettes commence. Une bonne excuse pour les marier dans une sorte de « bowl », complet (céréales + légumes secs = protéines !) et vitaminé, réalisé en utilisant le moins d’eau possible et où tout se mange. Vous avez dit  écoresponsable ?

IMG_3706

Salade protéinée aux légumes de saison

Pour 2 à 3 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 45 min.

Lire la suite

La grâce des asperges blanches

Elles sont douces et tendres, éloignées de leurs sœurs vertes, puissantes et affirmées. Autant ces dernières supportent la cuisson à la poêle, un peu poussée, autant les blanches aiment le calme. Ici elles sont simplement cuites vapeur, assaisonnées et croquées aussitôt.

Asperges.jpg

Asperges blanches tièdes vinaigrette

(Pour 2 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 10 min environ.)

Lire la suite

Agretti, enfin de retour !

Les agretti sont de retour, signe que le printemps s’installe. Je vous en avais déjà parlé (ici, encore ici et même ). Je les ai achetés chez Rap, cette magnifique épicerie italienne dont je vous parle souvent, tenue par Alessandra Pierini, qui ne cesse de sillonner son pays natal à la recherche des produits d’exception. Ce qui en fait l’une de mes adresses parisiennes préférées.

Cette fois-ci j’ai préparé les agretti le plus simplement possible, comme on les trouve en Italie, parmi les antipasti ou comme « contorno » (accompagnement d’une viande ou d’un poisson) : à l’huile et au citron.

Agretti huile et citron.jpg

Agretti huile et citron

(Pour 3 à 4 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 5 min.)

Lire la suite

Pamplemousse de Chine et oignons doux des Cévennes

Vous allez me dire, je le sens : « Mais comment ! Du pamplemousse qui vient de Chine ?Que faites-vous du local, du bilan carbone ?  Oui, je sais. Mais ce gros pamplemousse à chair rose était irrésistible. Pardonnez-moi.

Pamplemousse rose Chine.jpg

Pour équilibrer le tout, je l’ai marié avec des oignons doux des Cévennes : des bijoux, avec leur pulpe blanche, leur douceur et leur fraîcheur. Et en plus, ils étaient « Zéro résidu de pesticides ».

Oignons doux Cévennes.jpg

Ce label, lancé il y a un an et porté par le collectif « Nouveaux champs », propose des fruits et légumes. Ils ne sont pas bio, certes, mais garantis avec… pas plus de 0,00001 g de résidus par kilo. Soit un chiffre très nettement inférieur à la limite maximale. Vous les trouverez dans les grandes surfaces, sous emballage biodégradable. Vous allez aussi me dire, j’en ai l’impression : « Encore des emballages »… Oui, mais c’est pour l’instant la seule façon d’éviter toute contamination au contact de produits de l’agriculture conventionnelle. Mais patience, attendons, le collectif cherche de nouvelles solutions…

Salade.jpg

Salade douce

(Pour 4 personnes. Préparation : 10 min.)

Lire la suite

Sur le pouce…

Départ au marché à jeun ? Retour affamée, évidemment, pauvre de moi ! Parmi les courses : endives, betterave crapaudine cuite, radis red meat ; un beau morceau de comté et du jambon blanc finement tranché. Quant au pain, j’avais à la maison mon préféré, le pain de mie Poilâne. Je regrette de ne pas avoir eu le poivré, joliment relevé de  plusieurs poivres. Pour mon bikini (oui, c’est comme ça que les Barcelonais appellent le croque-monsieur, et je trouve ça plus drôle ! En plus c’est à Barcelone que je me suis mise à aimer ça, chez Escriba, sur les Ramblas, le matin, avec un café, sur les petites tables dehors…). Et je n’y mets pas de beurre, le fromage est suffisamment riche à mon goût.

Bikini-salade.jpg

Bikini-salade

(Pour 2 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : quelques minutes.)

Lire la suite

Retour de marché

Retour à Paris et à mon marché dominical, celui du boulevard Blanqui, dans le 13e arrondissement. En cette fin d’été, on  trouve encore aubergines, poivrons et tomates au mieux de leur forme car gorgés de soleil – qui n’a pas manqué cette année.
Cette salade toute simple mêle tomates anciennes et radis red meat, été et automne. Les red meat et autres green meat éclipseront bientôt les tomates, mais pour l’instant ils cohabitent brièvement et il est amusant d’associer fraîcheur et fruité de la tomate au piquant du radis. Sans oublier l’irrésistible mélange des couleurs.

Tomates.jpg
Noire de Crimée, Ananas, Cacao et Beauté blanche : les quatre tomates achetées en ce dimanche matin.

Salade.jpg

Salade retour de marché

Pour 2 personnes. Préparation : 10 min.

Lire la suite