Endives, carottes et kumquats

En cette période de confinement, je ne vais pas chercher des ingrédients rares ou venus de loin, non, je me contente de ce que je vais trouver chez les petits producteurs qui livrent à la maison. Je me promène donc entre carottes, chou-fleur, endives, betteraves… C’est le moment où jamais de penser à des accords différents. Ainsi cette salade basique, toute simple, mais relevée par la jolie acidité des kumquats.

SaladeEndivesCarottesKumquat.jpg

Salade d’endives aux carottes et aux kumquats

(Pour 3 ou 4 personnes. Préparation : 10 min.)

Lire la suite

Des biscuits napolitains pour occuper les enfants… (1)

Noël, Jour de l’An = vacances. Pour occuper les enfants, voici une recette typique de Noël à Naples, les mostaccioli ou mustaccioli. Des petits gâteaux qui changent. Et, pour les intolérants, ils ne contiennent ni œufs ni produits laitiers.
(1), parce que demain, vous aurez la recette des susamielli.

Mostaccioll.jpg

Mostaccioli

(Pour 40 biscuits environ. Préparation : 30 min. Cuisson : 15 min. Repos : 1 h.)
Lire la suite

Du shiso dans la crème anglaise, 1

Voici mon petit dernier, Du shiso dans la crème anglaise. Il sort en librairie le 8 novembre, mais vous pouvez déjà le commander sur le site de mon éditeur, Les éditions de l’épure.

Livre 1.jpg

Je vous parlerai bientôt shiso et crème anglaise (d’où le 1 dans le titre de l’article), en attendant je vous entretiens de radis et cédrat (voir recette plus bas).

Lire la suite

Deux haricots, quelques pignons et des olives

Il y a encore sur nos marchés de beaux haricots verts, tout comme des haricots à écosser. Profitez-en avant l’arrivée en masse des potirons et autres légumes d’automne. Ces deux haricots m’ont inspiré cette recette, à déguster telle quelle ou comme accompagnement de céréales, viandes, volailles, fruits de mer ou poissons.

Haricots.jpg

Haricots sautés, olives et pignons

(Pour 4 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 8 min.)

Lire la suite

Courgettes jaunes, deux recettes

Il y a quarante ans (hou là là, que c’est loin !) quand je suis arrivée à Paris de ma province-Provence, la courgette jaune (comme sa sœur la courgette-fleur) y était totalement inconnue. Et cela a duré pas mal de temps ! Aujourd’hui on la trouve presque partout. En tout cas chez les bios, les bobos, sur les marchés et même jusqu’aux grandes surfaces.

Qu’a-t-elle de plus que l’inusable courgette verte ? L’attrait de la nouveauté, le goût, l’exotisme ? Un peu tout ça. Mais focalisons-nous sur le goût : elle est en général plus douce, et en version crue, elle est imbattable. Mais tout dépend bien évidemment des variétés, il y a des courgettes vertes extrêmement tendres et douces…

Un conseil, achetez plutôt des courgettes de petite taille, et, avant de les cuisiner, goûtez-les, à cru : une fine rondelle et vous saurez si telle courgette sera parfaite pour une salade fraîche ou s’il vaut mieux passer par la case « feu ».

Recette 1

Courgettes jaune 1.jpg

Courgettes crues, salade fraîche

(Pour 4 personnes. Préparation : 10 min.)

Lire la suite

Nèfles et amandes

Les nèfles, c’est l’un de mes fruits d’enfance, que mon grand-père cultivait dans le jardin familial. J’aimais leur peau veloutée, leur pulpe moelleuse, juteuse et sucrée, leurs noyaux bruns sombres et brillants. Je vous parle ici de la nèfle dite du Japon, pas de la nèfle tout court (c’est compliqué, je vous l’accorde). À Paris, je les achète sur le marché, ou les mendie à ma voisine qui, heureux hasard, a un néflier dans sa cour.

J’ai préparé cette recette – entrée ou dessert, à vous de décider – , avec des petites nèfles* bio du marché. Marché où il y avait aussi des amandes fraîches, croquantes et douces. Comment ne pas avoir envie de les marier ? Et avec de l’huile au yuzu, c’est excellent, frais, parfait en ces temps de grosse chaleur.

(*) Remarque : oui, elles ressemblent à des abricots, mais ce sont bien des nèfles !

Nèfles.jpg

Nèfles aux amandes fraîches

(Par personne. Préparation : 5 min.)

Lire la suite

Citronnade, zéro déchet (ou presque)

Cette semaine c’est canicule. C’est le moment où jamais de préparer une citronnade rafraîchissante et désaltérante. À boire donc, mais aussi à manger : on ne va pas jeter les citrons qui ont macéré dans l’eau, quand même ! Ils ont tout donné à cette eau dont vous allez vous régaler et vous les jetteriez, dites-vous ? Hors de question. Leur générosité vous réserve encore une grosse surprise. La seule chose que je jetterai, au bout du compte, ce sont les feuilles de menthe… Hé oui, nobody’s perfect !

Citronnade.jpg

Citronnade menthe-gingembre

(Préparation : 5 min. Repos : 6 à 12 h.)

Lire la suite

Aubergines chinoises marinées, un peu chinoises ?

Elles sont de retour sur les marchés, ces longues et fines aubergines, chinoises peut-être, mais cultivées en Europe. Celles que j’ai achetées au marché venaient d’Italie. Je les avais déjà cuisinées dans une recette très méditerranéenne (ici). Les voici à présent un peu plus… chinoises ! Avec comme ingrédient vedette, outre l’aubergine elle-même, le vinaigre de riz chinois. Non pas le blanc léger, presque sucré, mais le noir : plus précisément celui de Zhenjiang, épais et aromatique (allez voir le site de mon amie Margot Zhang et vous saurez tout sur les vinaigres chinois). Il doit se trouver facilement dans les épiceries asiatiques, ou par Internet, le mien est arrivé à la maison dans les bagages de Junior globe-trotter…

IMG_3714.jpg

Aubergines marinées, salade légère

(Pour 4 à 6 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 10 min.)

Lire la suite

Asperges et courgettes, orge perlé et lentilles corail

La saison des  asperges va se terminer bientôt et celle des courgettes commence. Une bonne excuse pour les marier dans une sorte de « bowl », complet (céréales + légumes secs = protéines !) et vitaminé, réalisé en utilisant le moins d’eau possible et où tout se mange. Vous avez dit  écoresponsable ?

IMG_3706

Salade protéinée aux légumes de saison

Pour 2 à 3 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 45 min.

Lire la suite

Crème d’ail nouveau, travaux pratiques

Je vous donnais il y a quelques jours ma recette de crème d’ail nouveau. Comme promis, la voici mise à contribution dans une recette de pâtes, d’une grande simplicité et d’une belle richesse de goûts.

Pâtes.jpg

Pâtes aux lentilles, blettes et crème d’ail

Pour 3 à 4 personnes. Préparation : 10 min. Cuisson : 40 min.

Lire la suite

Crème d’ail nouveau

Vous n’aimez pas l’ail ? Vous n’avez donc jamais goûté ma crème d’ail ! C’est pas parce que c’est la mienne, mais quand même… Elle est douce et délicate, joue sur la fraîcheur. Le secret, c’est l’ail nouveau et c’est maintenant. Sa couleur vert tendre ? Elle lui vient de l’huile d’olive.

Ail.jpg

Crème d’ail nouveau

Préparation : 30 min. Cuisson : 10 min.

Lire la suite

Pommes de terre de primeur et asperges

Elles arrivent sur le marché, elles sont là, les pommes de terre de primeur : oui, on dit pommes de terre DE primeur, c’est l’appellation officielle. Elles s’installent sur les étals dès les premiers jours d’avril, pour nous ravir jusqu’à mi-août. Pour bénéficier de cette appellation, ces pommes de terre doivent être :

– Récoltées avant leur complète maturité.
– Inaptes à une longue conservation.
– Commercialisées très rapidement après l’arrachage.
– Couvertes d’une peau très fine qu’il est inutile de retirer. Mais si toutefois vous n’en voulez pas, inutile de les éplucher, il suffit de les frotter avec un linge.

Elles arrivent au même moment que d’autres délices de printemps – asperges, morilles, poivrades, petits pois, fèves… Profitez-en pour réaliser de jolis mariages colorés !

J’ai eu le plaisir d’être invitée par le Comité National Interprofessionnel de la Pomme de Terre (CNIPT), qui avait organisé un excellent dîner chez Papillon, le restaurant de Christophe Saintagne (je vous en avais parlé ici).

En quelques photos, je vous expose les recettes de Christophe. Suivies de la mienne, toute simple, comme un clin d’œil au chef ! Sa recette pommes de terre-asperges était au vin d’Arbois… Excellent vin que nous avons d’ailleurs bu.

Les recettes de Christophe Saintagne

PdT pochées, pouratgues et olives nopires .jpg
Apéritif : pommes de terre de primeur pochées, poutargue et olives noires.

Lire la suite

Poires au safran parisien

Je vous avais déjà parlé du safran parisien, cultivé localement et avec amour par 4 sœurs formidables. Elles m’en ont récemment offert une jolie boîte que j’ai commencé d’utiliser dans un dessert frais, léger, au parfum précieux. Oui, parlons-en, du parfum de ce safran (pas de celui que d’aucuns mélangent à je ne sais quoi de coloré et vendent à prix d’or) : il est frais, acidulé, avec des notes d’agrumes… Et parlons-en des plats au safran : ils ne sont pas d’une couleur orange ou carotte, mais d’un aurore teinté d’or.

Safran -Bien élévées.jpg

Alors choisissez du vrai safran, même s’il est cher : il vous en faudra très peu pour parfumer un plat. Pour mon dessert, il m’a fallu à peine 2 stigmates, soit 6 filaments – le stigmate, c’est l’ensemble des 3 filaments d’une fleur. Pensez-y : 2 fleurs ont servi à embellir votre dessert. Joli et poétique, non ?

Et ne mettez pas le délicat safran en début de cuisson, vous détruiriez son incomparable parfum. Laissez-le tremper quelques heures dans un liquide (eau, crème, lait) puis ajoutez-le en toute fin de cuisson.

Poires.jpg

Poires au safran

(Pour 2 ou 4 personnes. Préparation : 5 min. Cuisson : 20 min. Repos : 12 h.)

Lire la suite

Pamplemousse et kaki, duo gagnant

Nul ne le contestera, les agrumes sont les fruits qui ensoleillent notre hiver. Les oranges, pamplemousses ou clémentines, ce n’est pas au mois de juillet (où il y a d’autres merveilles), c’est MAINTENANT. Mais les kakis aussi, ces fruits de Méditerranée, tendres et sucrés, ou croquants et acidulés, que j’ai utilisés dans ma recette.

Petit point technique

Le pamplemousse : celui que l’on mange partout chez nous, n’est pas un pamplemousse, mais un pomelo… Qui s’est planté dans l’attribution des noms ? Je n’ai pas cherché à le savoir. Le fait demeure : le pamplemousse, c’est ce très gros fruit que l’on trouve dans toutes les épiceries chinoises. Sa peau est très épaisse, sa pulpe beaucoup plus sèche que celle des pamplemousses…. Heu… des pomelos !

Pamplemousse 1.jpg

Pamplemousse 2.jpg

Le kaki : on le connait mûr, moelleux, sucré et un rien acidulé. Mais depuis plusieurs années, « on » (allez, on va dire la pub pour être gentil !) nous l’a fait aimer frais et croquant. Je n’aime vraiment ni l’un ni l’autre, même si le plaqueminier (autre nom du kaki, fort poétique à mon avis) du jardin de mon enfance donnait des fruits exquis (dixit la famille).

Sharon.jpg

Salade fraîche et fruitée

J’adore le pamplemousse, je n’aime pas le kaki. Voilà, c’est posé. Mais l’autre jour, en me promenant dans une enseigne chinoise fort connue, Tang, dans mon 13e arrondissement, j’ai acheté les deux. Et une fois à la maison je me suis dit qu’il fallait bien en faire quelque chose… J’ai été ravie de la chair du kaki, croquante bien sûr, mais douce, et au léger parfum de rose.

Lire la suite

Pâtes et lentilles, le plein de protéines

Vous êtes végétarien ou végane ? Vous savez donc, je l’espère, qu’il vous faut associer céréales et légumineuses pour faire le plein de protéines dont votre corps a besoin. Vous ne le savez pas ? il est grand temps de l’apprendre.
Voici donc une recette protéinée, simple et réconfortante pour les temps froids qui arrivent.

Pâtes lentilles.jpg

Lentilles et macaronis

(Pour 4 personnes. Préparation : 5 min. Cuisson 25 min.)

Lire la suite