Aubergines chinoises marinées, un peu chinoises ?

Elles sont de retour sur les marchés, ces longues et fines aubergines, chinoises peut-être, mais cultivées en Europe. Celles que j’ai achetées au marché venaient d’Italie. Je les avais déjà cuisinées dans une recette très méditerranéenne (ici). Les voici à présent un peu plus… chinoises ! Avec comme ingrédient vedette, outre l’aubergine elle-même, le vinaigre de riz chinois. Non pas le blanc léger, presque sucré, mais le noir : plus précisément celui de Zhenjiang, épais et aromatique (allez voir le site de mon amie Margot Zhang et vous saurez tout sur les vinaigres chinois). Il doit se trouver facilement dans les épiceries asiatiques, ou par Internet, le mien est arrivé à la maison dans les bagages de Junior globe-trotter…

IMG_3714.jpg

Aubergines marinées, salade légère

(Pour 4 à 6 personnes. Préparation : 15 min. Cuisson : 10 min.)

Lire la suite

Adobo ou le plaisir du vinaigre en cuisine

J’adore le vinaigre dans la cuisine. Quand je dis vinaigre, je parle de vinaigre cuit, pas de son avatar le plus courant, dans vinaigrettes ou marinades. Il n’apporte pas comme on pourrait le croire (le craindre ?) sa seule acidité, mais aussi des parfums, une liaison, une texture, une douceur certaine. Bien entendu, cela dépend des vinaigres : balsamique, il sera doux et velouté ; de riz ou de pomme, il sera fruité et à peine acidulé ; de vin rouge il sera très aromatique ; de miel, il apportera douceur et moelleux ; de xérès il offrira ses arômes boisés… Goûtez et amusez-vous.

Le plat que je vous propose ici, l’adobo, est tel que je l’ai dégusté aux Philippines : tendre et extrêmement parfumé. Mais arrangé à ma sauce, avec ajout d’orange, de muscade et de girofle, de patate douce et de poireau.  Vous pouvez aussi imaginer cet adobo sans riz, mais sur un couscous de chou-fleur, une polenta moelleuse, un petit épeautre pilaf…

Adobo.jpg

Adobo de porc comme aux Philippines

(Pour 4 personnes. Préparation : 20 min. Cuisson : 1 h.)

Lire la suite